Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le quotidien Le Matin du groupe suisse Tamedia dans la tourmente

13 juillet 2018

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Le quotidien Le Matin du groupe suisse Tamedia dans la tourmente

Le quotidien Le Matin du groupe suisse Tamedia dans la tourmente

13 juillet 2018

La presse suisse est dominée par deux grands groupes alémaniques. Ringier dont nous soulignions la bonne santé quasi insolente et Tamedia (Le Matin, 20 minutes, Berner Zeitung, Finanz und Wirtschaft, Tagblatt der Stadt Zürich, Tages-Anzeiger et bien d’autres). Tamedia semble en moins bonne santé, en retard relatif dans le numérique par rapport à son concurrent.

Disparition du Matin ?

Le Matin avec Le Temps (Ringi­er) fait par­tie des deux quo­ti­di­ens les plus impor­tants de Suisse fran­coph­o­ne. Le Matin dimanche est même le seul quo­ti­di­en domini­cal depuis la dis­pari­tion de La Suisse. Mais le quo­ti­di­en doit aban­don­ner sa for­mule papi­er le 21 juil­let 2018 pour laiss­er place à une édi­tion pure­ment numérique.

La nou­velle for­mule lematin.ch doit employ­er une dizaine de col­lab­o­ra­teurs, impli­quant par là le licen­ciement (ou le reclasse­ment dans d’autres titres du groupe) de la plu­part des jour­nal­istes. Ces derniers ont observé un mou­ve­ment de grève au début de l’été avant que les négo­ci­a­tions ne repren­nent avec la direc­tion du groupe.

Pour mieux renaître ?

Le titre en l’état perd plus de six mil­lions de francs suiss­es par an et ne sem­ble pas pou­voir être sauvé tel quel. Une piste de reprise par les employés a été pro­posée par Thier­ry Brandt, un chef d’édition licen­cié par le jour­nal. Mais il fau­dra trou­ver des investis­seurs à un moment où les aides publiques se raréfient.

Un autre pro­jet met l’accent sur le sport. Des con­tacts ont été pris avec Chris­t­ian Con­stan­tin, pro­prié­taire flam­boy­ant du club de foot­ball du FC Sion (can­ton du Valais). Le Matin Sports pour­rait être pub­lié une ving­taine de fois par an en tirant à cent mille exem­plaires, mais on ignore qui serait le chef de file entre Tame­dia et Con­stan­tin. Le Matin a encore des soucis à se faire.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés