Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Conformisme : au royaume de Nicolas Dufour, du quotidien suisse Le Temps, les faux borgnes sont rois

22 août 2019

Temps de lecture : 3 minutes

Accueil | Veille médias | Conformisme : au royaume de Nicolas Dufour, du quotidien suisse Le Temps, les faux borgnes sont rois

Conformisme : au royaume de Nicolas Dufour, du quotidien suisse Le Temps, les faux borgnes sont rois

Accueil | Veille médias | Conformisme : au royaume de Nicolas Dufour, du quotidien suisse Le Temps, les faux borgnes sont rois

Conformisme : au royaume de Nicolas Dufour, du quotidien suisse Le Temps, les faux borgnes sont rois

22 août 2019

Nous avons déjà parlé du quotidien suisse Le Temps, une sorte de Monde helvétique en plus bêta. Le quotidien était déjà candidat au titre envié d’article le plus ridicule de 2018. Notre excellent confrère Antipresse parlait déjà en 2016 de presstitution pour le qualifier. Nous empruntons de nouveau à l’Antipresse un papier du 15 août 2019 consacré à la « Une » du journal sur les évènements de Hong Kong.

Pour « Le Temps », les faux borgnes, c’est mieux que les vrais !

Au roy­aume des aveu­gles, les faux borgnes sont rois! C’est ain­si que Le Temps pub­lie une « Une » dra­ma­tique avec des vis­ages aux yeux droits bandés.

Au pre­mier coup d’œil, on pour­rait penser que l’organe offi­ciel de la bobocratie suisse romande a enfin claire­ment dénon­cé la bru­tal­ité de la répres­sion poli­cière en France voi­sine. Mais non: il ne s’agit que de faux éclopés, des man­i­fes­tants hongkon­gais qui « ont affiché leur sol­i­dar­ité avec une femme griève­ment blessée à l’œil ».

Dans la France de Macron, on comp­tait jusqu’en mai une morte et 2498 blessés, dont 5 qui ont per­du une main et 24 per­son­nes ayant per­du un œil. Large­ment de quoi cou­vrir une pleine page de vrais borgnes ! Mais le Temps s’est bien gardé de trop thé­ma­tis­er cette vio­lence inquié­tante à ses portes. S’il a évo­qué la répres­sion poli­cière, qui « ter­nit l’image de la France », c’est pour aus­sitôt met­tre en garde con­tre son exploita­tion de pro­pa­gande. Exem­plaire de prudence!

Le quo­ti­di­en est beau­coup moins retenu, en revanche, s’agissant de pays loin­tains et mal vus de l’0ccident : drama­ti­sa­tion sur deux pages des man­i­fes­ta­tions de Moscou et gross­es bouf­fées d’émotions sur Hong Kong. Analyse de l’arrière-plan géopoli­tique, des manip­u­la­tions médi­a­tiques et des ingérences U. S.? N’y pensez pas! Pour cela, mieux vaut lire l’Antipresse!

C’est sans doute pour avoir trop lu Le Temps que Nico­las Dufour, sur Face­book, par­le de « pro­pa­gande des Gilets Jaunes » lorsqu’on évoque les « vrais éborgnés de Paris », ajoutant : « je trou­ve les man­i­fes­tants de Hongkonk (sic) bien plus impor­tant (sic) que les quar­terons d’énervés français habituels ».

Conformisme : au royaume de Nicolas Dufour, du quotidien suisse Le Temps, les faux borgnes sont rois

Selon cet inter­naute helvé­tique, donc, les muti­la­tions de Gilets Jaunes seraient de la pro­pa­gande, alors que même le très con­formiste Obs a réfuté la min­imi­sa­tion du chiffre des éborgnés par Christophe Castaner.

Quant à la réduc­tion d’un pro­fond mou­ve­ment social con­fron­té à une répres­sion large­ment abu­sive et illé­gale à des « quar­terons d’énervés français habituels », on croirait presque lire un édi­to du Temps.

Au fait, c’est nor­mal : Nico­las Dufour est juste­ment jour­nal­iste et chef d’édition numérique au Temps. Le déni de réal­ité et le mépris du pop­u­lo sont com­pris dans l’abonnement. CQFD.

Source pho­to en une : Galie_c via Instagram

Mots-clefs : ,

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés