Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le Nouveau Magazine Littéraire en difficulté

6 juillet 2018

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Le Nouveau Magazine Littéraire en difficulté

Le Nouveau Magazine Littéraire en difficulté

Accueil | Veille médias | Le Nouveau Magazine Littéraire en difficulté

Le Nouveau Magazine Littéraire en difficulté

6 juillet 2018

Au début de l’année 2018 nous vous avions annoncé la renaissance du Magazine Littéraire sous forme d’un Nouveau Magazine Littéraire, dirigé par Raphaël Glucksmann. Magazine de l’entre-soi boboïsant, puissamment financé par Claude Perdriel (Sophia Publications), Xavier Niel et Bruno Ledoux (ex Libération), le nouveau mensuel pouvait démarrer en fanfare.

Un regard sur le monde de lycéen à la mode

Nous reprenons ce que nous écriv­ions il y a quelques mois :

C’est un nou­veau jour­nal qui veut regrouper les dif­férentes sen­si­bil­ités du camp pro­gres­siste ». Un jour­nal qui se veut de gauche mais qui, si l’on en croit les déc­la­ra­tions naïves de son directeur, pro­pose en gros ce qui a con­duit le monde là où il en est. Un pré­ten­du Camp du Bien s’est réin­car­né dans ce Nou­veau Mag­a­zine lit­téraire, et ce camp repart à l’assaut. Les troupes sont regroupées dans le dossier du n°1 inti­t­ulé « Les idées changent le monde ! ». Pas de doute, on est tou­jours en Ter­mi­nale. Résumons : un nou­veau mag­a­zine lit­téraire qui est en fait un mag­a­zine poli­tique de gauche caviar, dont l’ambition est de chang­er et de recréer le monde en faisant un « Voy­age au cœur des nou­velles utopies ». On est cepen­dant sur­pris, à lire le nom des sol­dats con­tribu­teurs appelés à boule­vers­er l’ordre malé­fique du monde (enten­dez « de droite »). Rien que de l’ancien monde : Chamoi­seau, Zizek, Frédéric Beigbed­er, Leila Sli­mani, Michel Onfray (qui patronne un dossier entier, cette fois con­sacré à La Boétie )… et même Najat Val­laud-Belka­cem, laque­lle se don­nait sans doute ici la légitim­ité néces­saire à sa prise de fonc­tion, début jan­vi­er 2018, à la tête d’une col­lec­tion d’essais eux-aus­si « pro­gres­sistes » chez Fayard.

Des chiffres gonflés et des difficultés éditoriales

Les pre­miers chiffres de dif­fu­sion source édi­teur annonçaient plus de quinze mille abon­nés et autant de ventes en kiosque. Des chiffres trop haut pour être crédi­bles et ridicules par leur pré­ten­tion. La dif­fu­sion revue et cor­rigée mi 2018 (tou­jours de source édi­teur) serait de dix mille exem­plaires en kiosque, autant que les ventes en kiosque de L’Obs (en très forte baisse). Un chiffre lui aus­si cer­taine­ment très gon­flé. De com­bi­en ? Dou­blé ? Triplé ? Seuls les action­naires et une par­tie de la rédac­tion le savent.

Les action­naires com­men­cent d’ailleurs à se reb­if­fer. Les méth­odes de man­age­ment (cer­tains dis­ent de non-man­age­ment) du rédac­teur en chef Raphaël Glucks­mann indis­posent et les ventes ne sont pas à la hau­teur des espérances. Cer­tains espèrent une entrée en scène de Mau­rice Szafran, vieux routi­er des médias (Mar­i­anne) et fidèle com­pagnon pro­fes­sion­nel de Claude Per­driel. L’avenir du fis­ton Glucks­mann pour­rait être rapi­de­ment ailleurs qu’au men­su­el en difficulté.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés