Accueil | Actualités | Médias | Le lent naufrage de la PQR
Pub­lié le 14 octobre 2014 | Éti­quettes : ,

Le lent naufrage de la PQR

La presse nationale – à la brillante exception de La Croix va de licenciements massifs (Libération) en refonte de maquette sans faire évoluer le fond (Le Monde) quand elle ne s’enfonce pas dans le marasme (Le Parisien/Aujourd’hui en France).

On a cru longtemps que la Presse Quotidienne Régionale (PQR) se portait mieux. Il n’en est rien. Selon Breizh Atao, elle a en effet perdu 30% de ses recettes en six ans…

Un conformisme idéologique certain, la pratique de l’entre-soi, la concurrence d’Internet, des familles actionnaires peu enclines aux changements technologiques : autant de raisons qui expliquent la désaffection des lecteurs.

La crise de Nice-Matin est à cet égard exemplaire. En quelques années un fleuron de la presse de province s’apprête – quel que soit le repreneur – à un plan social sévère.

Crédit photo : theseanster93 via Flickr (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux