Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Le journal suisse Le Temps est à vendre

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

11 octobre 2013

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Le journal suisse Le Temps est à vendre

Le journal suisse Le Temps est à vendre

Temps de lecture : < 1 minute

Les groupes Ringier et Tamedia, actionnaires majoritaires du quotidien suisse Le Temps, ont annoncé dans un communiqué commun leur volonté de vendre leurs parts.

« Compte tenu des défis struc­turels majeurs qui se présen­tent aujourd’hui dans le monde des médias, un action­naire majori­taire serait plus à même de pren­dre les meilleures déci­sions pour la péren­nité et le développe­ment du titre », écrivent les deux sociétés d’éditions. Elles pos­sè­dent cha­cune 46,2% des parts, le reste étant détenu par le ban­quier Claude Demole, le jour­nal Le Monde (2,1%) et le per­son­nel. Les deux action­naires cherchent un acheteur crédi­ble. « Si aucune offre con­va­in­cante ne devait être retenue, alors soit Tame­dia, soit Ringi­er exam­in­era l’achat de la par­tic­i­pa­tion de l’autre », précisent-ils.

Le Temps, basé à Genève, est un jour­nal réputé et impor­tant. Fondé en mars 1998, il est né de la fusion des quo­ti­di­ens Le Jour­nal de Genève, La Gazette de Lau­sanne et Le Nou­veau Quo­ti­di­en. Son tirage s’élève à 39 716 exem­plaires. Il compte 272 000 clients numériques et revendique un lec­torat de 115 000 personnes.

Crédit pho­to : Rama via Wiki­me­dia (cc)