Accueil | Actualités | Médias | Le journal suisse Le Temps est à vendre
Pub­lié le 11 octobre 2013 | Éti­quettes : , , ,

Le journal suisse Le Temps est à vendre

Les groupes Ringier et Tamedia, actionnaires majoritaires du quotidien suisse Le Temps, ont annoncé dans un communiqué commun leur volonté de vendre leurs parts.

« Compte tenu des défis structurels majeurs qui se présentent aujourd’hui dans le monde des médias, un actionnaire majoritaire serait plus à même de prendre les meilleures décisions pour la pérennité et le développement du titre », écrivent les deux sociétés d’éditions. Elles possèdent chacune 46,2% des parts, le reste étant détenu par le banquier Claude Demole, le journal Le Monde (2,1%) et le personnel. Les deux actionnaires cherchent un acheteur crédible. « Si aucune offre convaincante ne devait être retenue, alors soit Tamedia, soit Ringier examinera l’achat de la participation de l’autre », précisent-ils.

Le Temps, basé à Genève, est un journal réputé et important. Fondé en mars 1998, il est né de la fusion des quotidiens Le Journal de Genève, La Gazette de Lausanne et Le Nouveau Quotidien. Son tirage s’élève à 39 716 exemplaires. Il compte 272 000 clients numériques et revendique un lectorat de 115 000 personnes.

Crédit photo : Rama via Wikimedia (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.