Accueil | Actualités | Médias | Le flop de La Voix du Nord
Pub­lié le 26 janvier 2016 | Éti­quettes : ,

Le flop de La Voix du Nord

Le quotidien nordiste, qui avait appelé à faire barrage au Front national lors des dernières élections régionales, a été désavoué par ses lecteurs.

La Voix du Nord n'a gagné qu'environ 5000 exemplaires de ventes en kiosques sur ses éditions du 1er et 2 décembre, qui appelaient clairement à faire barrage à Marine Le Pen dans le Nord-Pas-de-Calais. La première expliquait "pourquoi le Front National nous inquiète". La seconde clamait en couverture que "Marine Le Pen et le FN ne sont pas ce qu'ils disent". S'en était suivi un argumentaire précis mais partisan prédisant l'apocalypse si le Front national s'emparait de la région. Ça n'a été le cas puisque Xavier Bertrand, le maire les Républicains de Saint-Quentin, l'a emporté grâce aux voix de gauche. Reste que les résultats de La Voix du Nord, détenue par le groupe belge Rossel, méritent qu'on s'y penche un instant et qu'on en retienne certains enseignements.

En réalisant une hausse de 10% par rapport à ses ventes en kiosques habituelle, La Voix du Nord fait un score médiocre. Compte tenu de l'énorme médiatisation du coup du journal, le quotidien régional pouvait espérer atteindre 30 à 40% au minimum. Encore plus significatif, La Voix du Nord a connu une centaine de désabonnements, contre seulement une vingtaine de nouveaux abonnements. Preuve supplémentaire que Les Cht'is n'ont guère suivi leur journal, les deux tiers des personnes interrogés lors d'un sondage organisé par La Voix ont déclaré désapprouver cette prise de position aussi marquée.

Avec une année 2016, qui sera forcément riche en actualité politique compte tenu de l'échéance de l'élection présidentielle de 2017, certains éditorialistes et rédacteurs en chef de la PQR seront probablement tentés de rompre eux aussi avec la neutralité du titre qu'il représente. Compte tenu de l'expérience de La Voix du Nord, ils devraient rapidement en être dissuadés par leur direction.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.