Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le feuilleton Nice-Matin et La Marseillaise, l’imbroglio immobilier

10 novembre 2018

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Le feuilleton Nice-Matin et La Marseillaise, l’imbroglio immobilier

Le feuilleton Nice-Matin et La Marseillaise, l’imbroglio immobilier

10 novembre 2018

Depuis l’entrée du groupe belge Nethys dans le capital de Nice-Matin fin 2016, la vie du quotidien niçois sous forme coopérative n’a pas été de tout repos. Il en est de même au quotidien communiste La Marseillaise dont un témoin proche nous avait décrit les difficultés le 21 mars 2018. Dans les deux cas le patrimoine immobilier excite les convoitises.

Quartus/Natixis en embuscade

Le Quar­tus n’est pas une plante comestible mais une fil­iale de Natix­is (groupe Banque Pop­u­laire Caiss­es d’épargne) un groupe immo­bili­er qui veut con­stru­ire « une nou­velle urban­ité », des gens urbains donc polis. Cette exquise urban­ité a con­duit ce groupe immo­bili­er, fil­iale d’une banque, à pren­dre une par­tic­i­pa­tion de 33% du cap­i­tal de La Mar­seil­laise un jour­nal com­mu­niste, comme le rel­e­vait la Let­tre A du 23 octo­bre 2018.

En ce qui con­cerne Nice-Matin, la même Let­tre A pré­ci­sait Quar­tus « s’intéresse au pat­ri­moine immo­bili­er des deux groupes de médias en dif­fi­culté ». Pré­cisant qu’à la place d’une anci­enne rota­tive au siège du jour­nal sera créée (dans des con­di­tions non pré­cisées) une salle de con­grès ini­tiée par les deux parte­naires, le jour­nal et le pro­mo­teur immo­bili­er. Comme le groupe Nethys doit indi­quer en 2019 s’il se retire ou réin­vestit, un change­ment d’actionnaires au prof­it de Quar­tus sem­blait de l’ordre du possible.

Fureur de Quartus et de Nice-Matin

Les arti­cles de La Let­tre A ont déplus aux direc­tions des intéressés qui se sont fendus de deux com­mu­niqués vengeurs pour essay­er de démen­tir tout ou par­tie ces infor­ma­tions. Nice-Matin a accusé l’auteur de ne pas avoir con­tac­té sa direc­tion, par­lant d’infox (fake news). A ceci prés qu’un jour­nal­iste de la Let­tre A a obtenu le 25 octo­bre 2018 un entre­tien télé­phonique avec Jean-Marc Pas­tori­no prési­dent du groupe Nice-Matin. Ce dernier a con­fir­mé le pro­jet de salle de con­grès et n’a pas répon­du à la ques­tion sur l’ouverture du cap­i­tal en 2019.

De son côté Quar­tus a pré­cisé qu’il « n’a pas l’intention d’investir dans la presse quelle qu’elle soit. Il en est de même pour l’amalgame opéré sur le siège de La Mar­seil­laise ». Hélas pour le pro­mo­teur, les doigts sor­tis du pot de con­fi­tures sont encore pois­seux et sucrés : Quar­tus a bien pris 33% du cap­i­tal de La Mar­seil­laise, en bon français cela s’appelle un investisse­ment. Ces 33% ont un col­latéral, le siège du jour­nal dont les 5000 m² dans le quarti­er du Vieux Port devi­en­nent pro­priété de Quar­tus qui y installera cer­tains de ses bureaux sur 3500 m² en 2019, le reste étant loué au quo­ti­di­en com­mu­niste. Par ailleurs Quar­tus a con­fir­mé d’étranges liens par son inter­mé­di­aire entre Nice-Matin et La Mar­seil­laise. Quar­tus con­firme « C’est en effet au titre strict de con­seil auprès du groupe Quar­tus que Nice-Matin inter­vient auprès de ses con­frères de La Mar­seil­laise ». Un quo­ti­di­en niçois devient « con­seil de presse » d’un pro­mo­teur immo­bili­er alors que rien n’empêche un con­tact direct entre les deux titres. Un imbroglio qui rap­pelle les mœurs par­fois étranges du secteur immobilier.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés