Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Nice-Matin : la douche belge

24 octobre 2016

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Nice-Matin : la douche belge

Nice-Matin : la douche belge

Le groupe wallon Nethys a conditionné son entrée au capital de Nice-Matin à de nouvelles coupes dans les effectifs. La douche belge ne fait que commencer sur la Riviera.

Habitué à la co-ges­tion pater­nal­iste des familles Bavas­tro et Com­boul, alliées de cir­con­stance avec le puis­sant Syn­di­cat du Livre CGT, les salariés de Nice-Matin vont com­mencer à déchanter. Le groupe belge Nethys, édi­teur du quo­ti­di­en L’Avenir et de l’heb­do­madaire Mous­tique en Wal­lonie, ne recap­i­talis­era pas le quo­ti­di­en niçois sans con­di­tion. Annon­cée en mai, sa prise de 20% de par­tic­i­pa­tions au sein du jour­nal sera effec­tive fin novem­bre. En échange d’un investisse­ment de l’or­dre de 15 mil­lions d’eu­ros sur trois ans, les salariés action­naires devront accepter de nou­velles coupes dans les effec­tifs. En 2015, avant que les Belges n’in­vestis­sent, 140 postes avaient été déjà sup­primés. Une quar­an­taine de jour­nal­istes avait par ailleurs quit­té Nice-Matin. Ces derniers avaient fait jouer la clause de ces­sion, suite à la reprise de l’en­tre­prise de presse par les salariés. Le futur-nou­v­el action­naire demande l’ou­ver­ture d’un guichet de 100 à 150 départs volon­taires en 2017. La grande majorité con­cern­era les fonc­tions tech­niques et admin­is­tra­tives. Aucun jour­nal­iste et com­mer­cial de la régie n’est cette fois visé.

Nethys décou­vre au fur et à mesure l’am­pleur de la masse salar­i­ale non pro­duc­tive. Les ser­vices tech­niques et admin­is­trat­ifs du groupe comptent encore pas moins de 155 per­son­nes sur un total de 645 salariés. La CGT a tou­jours veil­lé au grain pour main­tenir intactes ses prében­des… et son élec­torat. Alors que le groupe Her­sant, pro­prié­taire de Nice-Matin après les direc­tions famil­iales, avait lais­sé pour­rir la sit­u­a­tion en se rever­sant au pas­sage de con­fort­able frais “groupe”, Nethys veut dégager de pre­miers béné­fices dès 2017 (Nice-Matin sera tout juste à l’équili­bre en 2016). C’est la con­di­tion sine qua non posée pour pren­dre, en 2019, 51% de la future société en joint-ven­ture créée avec les salariés. Il devrait rester à cette échéance à Nice-Matin entre 400 et 500 per­son­nes, la moitié par rap­port à 2010.

Crédit pho­to : DR

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Paul Amar

PORTRAIT — Paul Amar est né le 11 jan­vi­er 1950 à Con­stan­tine (Algérie) de Charles (agent de la SNCF) et Julie Ghenas­sia. La famille sera rap­a­triée en 1961 et s’installera dans la région lyon­naise.