Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le dessinateur Marsault censuré par Facebook

12 décembre 2017

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Le dessinateur Marsault censuré par Facebook

Le dessinateur Marsault censuré par Facebook

Le combat pour la neutralité de la toile et des réseaux sociaux est en train de changer de dimension. Alors que Google et Facebook veulent « filtrer l’information pour échapper aux fausses nouvelles », c’est une véritable censure qui se met progressivement en place au nom d’une pseudo morale liberticide.

La dernière vic­time en est le dessi­na­teur Marsault. Ce dernier, qui cul­tive volon­tiers un style trash dans ses albums (voir ses albums chez Ring Deux poids deux mesures et Breum vol­umes I et II) dans le style de Philippe Vuillemin, vient de se faire sup­primer son compte Face­book.

Dans un com­mu­niqué pub­lié sur la page Face­book des édi­tions Ring, le dessi­na­teur annonce ne pas faire appel de la déci­sion du réseau social. « Le bou­ton faire appel de Face­book, c’est l’équivalent de l’avocat com­mis d’office pen­dant un procès sovié­tique » argu­mente-t-il. Il s’insurge con­tre la purge dont seraient vic­times les artistes cat­a­logués « patri­otes ». Définis­sant la lib­erté d’expression en France comme « le fond de Staline avec la forme de Yann Barthès » il n’envisage pas de recréer une nou­velle page comme le font de nom­breux inter­nautes dont la page a été sup­primée sans autre forme de procès, et aban­donne toute présence sur les réseaux soci­aux.

Cha­cun peut aimer ou détester le style de Marsault, mais à un moment où les réseaux soci­aux pren­nent de plus en plus d’importance sur le plan de la notoriété et encore plus sur le plan com­mer­cial la démarche de Face­book est une con­damna­tion à réclu­sion sociale.

Crédit pho­to : © Marsault / Édi­tions Ring

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Nicolas Beytout

PORTRAIT — Groupe de Bilder­berg, Le Siè­cle, Medef, Com­mis­sion Tri­latérale, ami intime de Nico­las Sarkozy, petit-fils de l’ancienne pro­prié­taire des Échos, Nico­las Beytout est LE porte-voix de la pen­sée unique mon­di­al­iste dans les médias.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Née le 31 jan­vi­er 1975, Sonia Dev­illers est la fille de l’architecte Chris­t­ian Dev­illers. Jour­nal­iste sur France Inter, anci­enne du Figaro, elle s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos » de Valeurs Actuelles et à offrir un refuge com­plaisant à Aude Lancelin, patronne d’un Média en pleine tour­mente.

Laurent Ruquier

PORTRAIT — Lau­rent Ruquier est né le 24 févri­er 1963 au Havre (Seine-Mar­itime). Tour à tour ani­ma­teur, présen­ta­teur, humoriste, pro­duc­teur et directeur de théâtre, Lau­rent Ruquier est omniprésent dans le Paysage audio­vi­suel français (PAF).

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.