L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le Canard Enchaîné perd des plumes

11 novembre 2020

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Le Canard Enchaîné perd des plumes

Le Canard Enchaîné perd des plumes

11 novembre 2020

Temps de lecture : 2 minutes

Quel est le volatile le plus riche de France ? Le Canard Enchaîné. Quel est le volatile qui a souffert de la crise en 2019 et du Covid en 2020 ? Le Canard toujours, mais il y a encore quelques jolies plumes financières au croupion.

Une chute liée à celle du papier et à l’âge des lecteurs

Déjà en 2015 nous aler­tions nos lecteurs sur la chute des ventes du palmipède. Des ventes plus que respecta­bles à l’époque avec près de 400.000 exem­plaires papi­er chaque semaine.

Depuis les ventes sem­blent dimin­uer régulière­ment mais se sta­bilisent autour de 300.000 à 350.000 exem­plaires par semaine, un chiffre con­fort­able. Loin toute­fois des suc­cès de 2011 où les ventes heb­do­madaires dépas­saient les 450.000 exem­plaires, une chute de l’ordre de 30% en dix ans, liée au vieil­lisse­ment du lectorat.

Une quasi absence d’Internet

Les faux comptes « Canard » pul­lu­lent sur Face­book et sur la toile. Le Canard s’en plaig­nait en 2017 et mobil­i­sait ses avo­cats en ce sens. Depuis la crise virale, Le Canard est acces­si­ble à la vente en dig­i­tal mais seule­ment sur une semaine.

Des pertes liées à Presstalis

Les affres de Presstal­is (source Let­tre A) auraient coûté 1,5M€ en 2019, amenant le titre tout juste à l’équilibre con­tre des prof­its annuels habituelle­ment supérieurs à 2M€. Ce sera pire en 2020 où une créance de près de 2M€ a d’ores et déjà été déclarée. Ce qui n’empêche pas le volatile de con­tin­uer à tra­vailler avec le suc­cesseur de Presstal­is plutôt qu’avec les MLP. Le plaisir de se faire plumer peut-être ? Ou des affinités avec Louis Drey­fus qui pilote le con­cur­rent des MLP ?

Mais la ferme aux cane­tons est encore con­fort­able avec qua­si 130M€ de réserves fin 2019, de quoi se liss­er les plumes pen­dant 50/60 ans au rythme des pertes prévis­i­bles de 2020. Peut-être pas jusqu’à la fin de la pandémie qui pour­rait sub­sis­ter jusqu’en 2100 et au-delà…

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés