Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Diffusion toujours en baisse pour Le Canard Enchaîné mais moins qu’en 2013
Publié le 

8 septembre 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Diffusion toujours en baisse pour Le Canard Enchaîné mais moins qu’en 2013

Diffusion toujours en baisse pour Le Canard Enchaîné mais moins qu’en 2013

Comme chaque année, Le Canard Enchaîné a publié ses propres comptes. Ceux-ci permettent de constater une baisse de la diffusion et des produits d’exploitation – pour l’essentiel ses ventes puisqu’il n’y a pas de publicité – mais nettement moindre qu’en 2013.

La dif­fu­sion du Canard Enchaîné a ain­si bais­sé de 2,5%, pour 389 567 exem­plaires ven­dus en moyenne par semaine. Selon l’heb­do­madaire satirique, « ce fléchisse­ment cor­re­spond exacte­ment à la réduc­tion de 18% des com­man­des par les com­pag­nies aéri­ennes. Le reste de nos ventes est sta­ble. » Celles-ci sont réal­isées à 77,6% par l’in­ter­mé­di­aire de Presstal­is – en kiosque ou point de vente avec dépôt de presse, par abon­nement pour 17,17% (66 907 exem­plaires de moyenne) et 5,14% par le biais des com­pag­nies aéri­ennes. Le taux des inven­dus est estimé à 18%. Près de 14% des ventes du jour­nal se font à Paris, 12,2% en Ile de France, 5,5% à l’é­tranger et le reste en province.

Les pro­duits d’ex­ploita­tion fléchissent de 3,27% à 24 393 868 €, mais le résul­tat d’ex­ploita­tion rebon­dit de 39% à 1 708 200 €. En revanche, l’on peut not­er une nette aug­men­ta­tion des dettes à court terme (+4,3%) à 5 175 410 €. Cela n’empêche pas le Canard de faire un béné­fice de 2 395 972 €, en hausse de 19%. On notera au pas­sage que les ventes par abon­nement recu­lent de 4,41% en 2014 par rap­port à 2013 (69 996 exem­plaires).

Même si les ventes sont tou­jours en recul – y com­pris pour les Dossiers du Canard Enchaîné qui font office de hors série thé­ma­tiques – ces comptes sont net­te­ment meilleurs qu’en 2013. Le jour­nal avait alors vu ses ventes reculer de 16% par rap­port à 2012, et de 5,7% en 2012 par rap­port à 2011. De 2012 à 2013, le résul­tat d’ex­ploita­tion de l’heb­do­madaire a fléchi de 16%, de 30 à 25 mil­lions d’eu­ros, tan­dis que le résul­tat d’ex­ploita­tion était divisé par trois, pas­sant de 4,1 à 3,2 mil­lions d’eu­ros.

Le jour­nal expli­quait alors ces mau­vais résul­tats par la déser­tion d’une par­tie de ses lecteurs ancrés à gauche – alors que le Canard cri­ti­quait le nou­veau pou­voir comme il le fai­sait avec l’an­cien. L’hebdo se porte tra­di­tion­nelle­ment mieux quand le pou­voir est à droite… Une autre rai­son évi­dente de la baisse con­tin­ue d’in­flu­ence du Canard – qui reste cepen­dant en bonne san­té finan­cière – est liée à la con­cur­rence active de Medi­a­part sur le web, un secteur auquel l’heb­do­madaire satirique est tou­jours resté allergique – son site offi­ciel n’as­sure que le min­i­mum syn­di­cal en pub­liant les Unes – con­sti­tu­ant là encore une excep­tion au sein du paysage médi­a­tique français.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

Nicolas Truong

PORTRAIT — Né en 1967, Nico­las Truong dirige les pages « Idées-Débats » du Monde. Il ne fait guère preuve d’honnêteté idéologique, ni ne fait mys­tère de ses pen­chants intel­lectuels pous­sant très loin à gauche le bou­chon de ses idées.

Pascal Praud

PORTRAIT — Loin d’être l’homologue français de Tuck­er Carl­son ou de Sean Han­ni­ty comme le fan­tasme la presse de gauche, Pas­cal Praud prof­ite d’un cli­mat poli­tique trou­blé et d’une cen­sure gran­dis­sante pour endoss­er le rôle des “porte-parole des Mar­cel au bistrot” et faire grimper les audi­ences.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision