Accueil | Actualités | Médias | Lancement du magazine Inès de la Fressange, par son compagnon

Lancement du magazine Inès de la Fressange, par son compagnon

Le monde est petit, tout petit. Prenez CMI par exemple ? Vous ne connaissez pas CMI ? Il s’agit de Czech Media Invest, la holding médias en France du tchèque Daniel Kretinsky. Kretinsky maintenant actionnaire du Monde après le retrait partiel de Matthieu Pigasse. Kretinsky également heureux propriétaire de Elle, de Marianne, de Public et de Télé 7 jours.

Allo Denis ? Oui, Inès ? Et si on lançait un journal ?

Denis c’est Denis Olivennes à la longue carrière dans les médias. Inès, c’est Inès de la Fressange, mannequin international et à la ville Madame Olivennes (sa compagne, ils ne sont pas mariés) depuis longtemps. Denis est maintenant président de CMI, CMI qui va lancer un magazine « beauté, mode, chic parisien » qui va s’appeler ? Brigitte Bardot ? Cindy Crawford ? Claudia Schiffer ? Allez, on vous aide, ça commence par Inès… Oui ! vous avez gagné ! Le magazine va s’appeler Inès de la Fressange, une charmante affaire de famille. Ceux qui ont deviné peuvent écrire à CMI pour obtenir un numéro gratuit.

On murmure que François Hollande va lancer un « Julie Gayet » destiné au public du cinéma, que Nicolas Sarkozy prépare un « Carla Bruni » mensuel et que Jack Lang, non finalement pas Jack Lang.

Voir aussi

Sur Denis Olivennes son portrait. Un droit de réponse et notre commentaire. Sur Daniel Kretinsky.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This