Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
L’AFP muscle ses infos sport et international. Et la neutralité ?

13 octobre 2017

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | not_global | L’AFP muscle ses infos sport et international. Et la neutralité ?

L’AFP muscle ses infos sport et international. Et la neutralité ?

13 octobre 2017

Il n’y a que trois agences mondiales d’information, les américaines Associated Press (AP) et Reuters plus l’AFP. On peut y ajouter les agences Chine Nouvelle et RIA Novosti mais qui sont les émanations directes des gouvernements chinois et russes.

Lors d’une con­férence de presse à laque­lle l’Observatoire du jour­nal­isme assis­tait, Emmanuel Hoog, ancien mem­bre de cab­i­net de Lau­rent Fabius et Prési­dent de la société a souligné les défis et les trans­for­ma­tions aux­quelles l’agence doit faire face.

Four­nissant 5000 dépêch­es par jour en six langues (français, anglais, arabe, espag­nol, por­tu­gais et alle­mand) l’agence poste égale­ment quo­ti­di­en­nement entre 4000 et 6000 pho­tos et plus de 200 vidéos. Alors qu’AP est con­sid­érée comme la plus com­plète sur le con­ti­nent nord-améri­cain et que Reuters s’est fait une spé­cial­ité de l’économie et de la finance, l’AFP se veut « l’agence du sport » auquel elle con­sacre de 20 à 25% de son activ­ité glob­ale. À titre d’exemple une pho­to du foot­balleur Mes­si a été ven­due plus de 10000 fois après que celui-ci ait qual­i­fié l’équipe d’Argentine pour le prochain mon­di­al de football.

Réal­isant à tra­vers ses cinq bases régionales (Paris, Nicosie, Hong-Kong, Wash­ing­ton et Mon­te­v­ideo) plus de 60% de son chiffre d’affaires à l’international l’agence n’est plus la « voix de la France » mais une agence mon­di­ale. Est elle pour­tant neu­tre et objec­tive en tous domaines ? S’il est dif­fi­cile de juger dans son ensem­ble d’une activ­ité pro­duisant plusieurs cen­taines de mil­liers d’information par an sous toutes les formes, cer­tains biais peu­vent être remar­qués. L’Observatoire a ain­si pointé du doigt des silences élo­quents con­cer­nant les migra­tions ou au con­traire des par­ti-pris comme la mise en scène fra­cas­sante d’un enfant syrien et égale­ment des approx­i­ma­tions sur la Russie. Gageons que ces écarts reflè­tent plus les opin­ions indi­vidu­elles de cer­tains jour­nal­istes que celles de l’agence dans son ensem­ble. AFP encore un effort !

Source : con­férence de presse Emmanuel Hoog, 11 octo­bre 2017.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés