Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Quand l’AFP fait silence sur les migrants terroristes

30 décembre 2017

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | not_global | Quand l’AFP fait silence sur les migrants terroristes

Quand l’AFP fait silence sur les migrants terroristes

[Red­if­fu­sion – arti­cle pub­lié ini­tiale­ment le 18/09/2017]

C’est l’excellent site Arrêt sur images de Daniel Schneidermann qui reprend la nouvelle que seul Ouest-France a mise en ligne : Salah Abdeslam non seulement aurait véhiculé trois des tueurs du Bataclan mais il aurait également convoyé dix autres terroristes avec l’involontaire complicité d’ONG humanitaires locales.

Une infor­ma­tion révélée au départ par le quo­ti­di­en hon­grois Mag­yar Idök con­sid­éré comme proche des autorités hon­grois­es. Reprenons Ouest France (ver­ba­tim repris d’Arrêt sur images) :

« Ces derniers s’é­taient infil­trés dans la zone Schen­gen par la fron­tière entre la Hon­grie et la Ser­bie, dis­simulés par­mi les flots de migrants. […] Le réseau pour­rait aus­si avoir prof­ité de l’as­sis­tance involon­taire des nom­breux bénév­oles qui venaient en aide aux migrants : Salah Abdeslam a séjourné à deux repris­es dans l’ap­parte­ment d’un mem­bre d’une organ­i­sa­tion humanitaire. »

Une nou­velle aus­si sen­sa­tion­nelle n’a pas été reprise ni par l’AFP ni par la presse dom­i­nante. Pourquoi ? Trois expli­ca­tions sont possibles.

  1. Elle est parue au milieu des vacances et serait ain­si passée inaperçue.
  2. L’information est venue de Hon­grie un pays qui n’a pas bonne presse chez les libéraux-libertaires.
  3. Enfin elle est défa­vor­able aux mou­ve­ments migratoires.

Aucune de ces expli­ca­tions n’est exclu­sive des deux autres et comme dit le proverbe : n’est pire aveu­gle que celui qui ne veut pas voir.

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coronavirus.

Bernard de la Villardière

PORTRAIT — Bernard de la Vil­lardière, né Bernard Berg­er de la Vil­lardière, est un jour­nal­iste et ani­ma­teur de télévi­sion et de radio français. Né en mars 1958 au Rheu, dans le départe­ment d’Ille-et-Vilaine en Bre­tagne, il a trois frères et est désor­mais père de qua­tre enfants.

Alexis Orsini

PORTRAIT — Alex­is Orsi­ni traque les dés­in­for­ma­teurs tous azimuts pour 20 Min­utes. Il se dis­tingue régulière­ment par son manque de scrupules dans la véri­fi­ca­tion des faits et sa célérité à point­er du doigt l’extrême-droite, comme nom­bre de ses confrères

Ruth Elkrief

PORTRAIT — Par­ti­sane d’une droite libérale lib­er­taire et mod­érée, Ruth Elkrief a tou­jours affiché une détes­ta­tion du Front nation­al. Elle défend vigoureuse­ment les droits de l’homme en France, et ceux du sion­isme en Israël.

Franz-Olivier Giesbert

PORTRAIT — Celui qui a quit­té début 2014 la direc­tion du Point a passé sa vie dans une ambiguïté toute assumée avec philoso­phie, jonglant entre la droite et la gauche, entre la cam­pagne et la ville, entre les chèvres et le Siè­cle, entre l’indépendance et la con­nivence. FOG, c’est la schiz­o­phrénie réfléchie.