Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don

Mot-clef

Emmanuel Hoog

Censure dans les médias et sur les réseaux sociaux

L'étau se resserre chaque semaine sur la liberté d'opinion et d'expression. Pour combattre la censure il faut déjà l'identifier.

Emmanuel Hoog

PORTRAIT — L’ex-PDG de la pre­mière agence de presse française et anci­en­nement de l’INA est un pur pro­duit de l’administration cul­turelle étatisée. Il avait accueil­li, avec son équipe de direc­tion, la vic­toire prési­den­tielle de François Hol­lande avec des applaud­isse­ments et choisi de lever l’embargo afin d’annoncer l’information dès 18h53. Débar­qué de l’AFP au print­emps 2018, il est recasé quelques mois plus tard “ambas­sadeur pour le numérique” par Emmanuel Macron.

lire plus

Emmanuel Hoog veut créer un Conseil des médias

Quand on exfil­tre un peu bru­tale­ment un haut fonc­tion­naire comme Emmanuel Hoog, chas­sé de la tête de l’AFP, on lui donne une mis­sion rémunérée. C’est ce qui fût fait avec Hoog, nom­mé en octo­bre 2018 par le min­istère de la Cul­ture « ambas­sadeur pour le numérique ».

lire plus

Emmanuel Hoog, ancien PDG de l’AFP, nommé ambassadeur pour le numérique

Emmanuel Hoog, ancien con­seiller à la cul­ture et aux médias de Lau­rent Fabius, a présidé l’AFP pen­dant huit ans de mai 2010 à avril 2018. Aban­don­né par les pou­voirs publics, il n’avait pu se présen­ter à sa pro­pre suc­ces­sion, rem­placé par Fab­rice Fries. Par­ti sans esclan­dre, il est récom­pen­sé de son silence par un poste d’ambassadeur pour le numérique qui tombe à pic à l’approche d’échéances élec­torales.

lire plus

Plan social à l’AFP : 125 postes supprimés et l’immeuble du siège à vendre

Début 2018, l’AFP prévoy­ait une hausse de son chiffre d’affaires (CA) de 2,5% avec un résul­tat net à l’équilibre, après une pro­gres­sion de 0,5% en 2017, tout en rat­i­boisant les investisse­ments de 3 mil­lions d’euros en un an (7,9 mil­lions d’euros en 2018). L’agence, qui esti­mait son besoin d’argent à 60 mil­lions d’euros en cinq ans, avait vu son directeur Emmanuel Hoog lâché par l’État une fois Macron arrivé au pou­voir, et avait lais­sé un trou financier de 5 mil­lions d’euros en 2016 et 4,7 en 2017. Vient le moment de pay­er l’addition et elle va être lourde : l’AFP va con­naître un lourd plan social.

lire plus

Coup de théâtre à l’AFP : Emmanuel Hoog ne se représente pas, Fabrice Fries élu au troisième tour

Fab­rice Fries, can­di­dat venu du privé (Havas, Atos, Pub­li­cis) n’avait pu recueil­lir au pre­mier tour les 13 voix néces­saires. Il l’a finale­ment emporté au troisième tour. Ancien mem­bre du cab­i­net de Jacques Delors à la Com­mis­sion Européenne, il appa­raît plus que com­pat­i­ble avec l’entourage d’Emmanuel Macron et la poli­tique de ce dernier.

lire plus