Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Fabrice Fries, cinq ans de plus à l’AFP

22 novembre 2022

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Fabrice Fries, cinq ans de plus à l’AFP

Fabrice Fries, cinq ans de plus à l’AFP

22 novembre 2022

Temps de lecture : 2 minutes

Élu à la surprise générale et au troisième tour à la tête de l’AFP en 2018, Fabrice Fries est reconduit, là aussi de manière surprenante, pour un mandat de cinq ans.

Le conseil d’administration décide

Le con­seil de 18 mem­bres aurait pu ouvrir la com­péti­tion à plusieurs can­di­da­tures, met­tant en porte‑à faux son actuel PDG. Il a choisi par 14 voix pour et 4 absten­tions de le recon­duire pour 5 ans à compter d’avril 2023. Il pour­ra ain­si négoci­er avec l’Etat le nou­veau con­trat d’objectif et de moyens sur la péri­ode 2024/2028.

Des objectifs financiers atteints

Alors que l’année 2019 avait vu le retour à l’équilibre après six années con­séc­u­tives dans le rouge, l’année 2020 avait enreg­istré un résul­tat posi­tif de 5M€, dou­blé en 2021 avec un peu plus de 10M€. Le plan d’économies (et de départs volon­taires) a fonc­tion­né et des parte­nar­i­ats avec Google et Face­book pour des sommes restées con­fi­den­tielles ont con­tribué aux résul­tats positifs.

Fact-checking bidon et diversité

Le PDG n’avait pas oublié la « diver­sité » pen­dant son man­dat. Com­prenez moins de blancs à l’AFP, une poli­tique iden­tique à celle de Del­phine Ernotte à France Télévi­sions. Pour la « diver­sité » un poste dédié a été créé auprès de la rédac­tion en chef qui peut s’appuyer sur un comité ad hoc.

Pour la véri­fi­ca­tion des infor­ma­tions, on peut comme de nor­mal, s’attendre au pire. Des accords (mon­tants incon­nus) ont été signés avec Facebook/Meta pour le fact-check­ing et pour la for­ma­tion des jour­nal­istes avec Google. Pau­vres appren­tis jour­nal­istes qui sont for­més par les mêmes entre­pris­es qui détru­isent la presse en acca­parant 80% de la valeur ajoutée de la pub­lic­ité numérique. Ils seront for­més par ceux qui tressent la corde pour les pen­dre et pour­ront remerci­er maman AFP et papa Google/Meta (de nos jours on a plusieurs papas, mamans ou inter­mé­di­aires, au choix) en pointant au chômage.

Voir aus­si : Face­book / AFP : liaisons dan­gereuses et censures

Illus­tra­tion : cap­ture d’écran vidéo, La vidéo est-elle le futur des agences de presse ?, Medias En Seine, jeu­di 22 novem­bre 2018.

Mots-clefs : ,

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés