La « solitude » de Poutine au dernier G20 selon le Petit Journal

La « solitude » de Poutine au dernier G20 selon le Petit Journal

Dans son dernière émission I-média, Jean-Yves Le Gallou lève un beau lièvre médiatique : la prétendue solitude de Vladimir Poutine au dernier G20 de Brisbane (Australie) dont se réjouit ironiquement le « Petit Journal » de Canal+.

Selon Yann Barthès, images à l’appui, Poutine aurait été contraint de déjeuner seul à une table car « tout le monde lui fait la gueule »… Sauf que les images montrées sont savamment coupées, un serveur cachant opportunément la présidente du Brésil Dilma Rousseff assise en face du président russe, en attendant vraisemblablement les autres convives qui s’installent à la bonne franquette avec leur assiette… Le site les-crises.fr, dans une petite vidéo reprise par I-média, diffuse également un autre extrait de ce fameux G20 où l’on voit Poutine en compagnie de Xi Jinping (Chine), Pranab Mukherjee (Inde), Jacob Zuma (Afrique du Sud) et la même Dilma Rousseff, tous en train de se serrer chaleureusement la main. Isolé, Poutine ? Les cinq chefs d’État se donnant publiquement un gage d’amitié réciproque ne représente, excusez du peu, que 3 milliards d’individus, c’est-à-dire la moitié de la population de la planète ! Mais pour le « Petit Journal », il suffit que le président des États-Unis batte froid celui de la Russie pour que « tout le monde » soit à l’unisson… Un chef d’œuvre de propagande atlantiste sur fond d’arrogance occidentale. La prochaine fois qu’Obama attrapera un rhume, soyons sûrs que Barthès éternuera…

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook