Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
La Quinzaine littéraire « en danger de mort » selon Maurice Nadeau
Publié le 

16 mai 2013

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | La Quinzaine littéraire « en danger de mort » selon Maurice Nadeau

La Quinzaine littéraire « en danger de mort » selon Maurice Nadeau

La Quinzaine littéraire est confrontée à de graves difficultés financières qui placent celle-ci en grande délicatesse financière.

« C’est de mort en effet, qu’est men­acée La Quin­zaine lit­téraire : pas dans six mois, pas dans un an, comme elle l’a sou­vent été durant les 47 années de son exis­tence, mais dans les semaines qui vien­nent », écrit Mau­rice Nadeau, son directeur his­torique âgé de 102 ans.

Dans le numéro du 16 mai, l’éditeur pro­pose ain­si de créer une société par­tic­i­pa­tive avec deux col­lèges, l’un com­prenant les lecteurs et amis de la Quin­zaine, l’autre les col­lab­o­ra­teurs. Objec­tif : recap­i­talis­er la société mère, la SELIS, avec une entrée à 100 euros min­i­mum. Les dons ont com­mencé à arriv­er, grâce à un appel lancé sur inter­net. La somme de 50 000 euros est néces­saire pour affron­ter la baisse des abon­nements, la chute des ventes en kiosque et les coûts de dif­fu­sion fac­turés par Presstal­is. L’ancien prési­dent de Cour­ri­er inter­na­tion­al et de Téléra­ma, Philippe Thureau-Dan­gin con­seillera la nou­velle société par­tic­i­pa­tive chargée du sauve­tage.

Mau­rice Nadeau, intel­lectuel mar­qué à gauche et édi­teur mythique (Mal­colm Lowry, Hen­ry Miller, Witold Gom­brow­icz, Georges Perec, etc…) a pub­lié dans la Quin­zaine lit­téraire des cri­tiques de la plu­part des grands intel­lectuels de l’après-guerre. Elle revendique plus de 800 col­lab­o­ra­teurs et 48 000 arti­cles parus depuis sa pre­mière paru­tion en 1966. Il serait en effet dom­mage que tout cela s’arrête bru­tale­ment…

Crédit pho­to : mon­tage OJIM (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision