Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
La Quinzaine littéraire « en danger de mort » selon Maurice Nadeau

16 mai 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | La Quinzaine littéraire « en danger de mort » selon Maurice Nadeau

La Quinzaine littéraire « en danger de mort » selon Maurice Nadeau

Temps de lecture : 2 minutes

La Quinzaine littéraire est confrontée à de graves difficultés financières qui placent celle-ci en grande délicatesse financière.

« C’est de mort en effet, qu’est men­acée La Quin­zaine lit­téraire : pas dans six mois, pas dans un an, comme elle l’a sou­vent été durant les 47 années de son exis­tence, mais dans les semaines qui vien­nent », écrit Mau­rice Nadeau, son directeur his­torique âgé de 102 ans.

Dans le numéro du 16 mai, l’éditeur pro­pose ain­si de créer une société par­tic­i­pa­tive avec deux col­lèges, l’un com­prenant les lecteurs et amis de la Quin­zaine, l’autre les col­lab­o­ra­teurs. Objec­tif : recap­i­talis­er la société mère, la SELIS, avec une entrée à 100 euros min­i­mum. Les dons ont com­mencé à arriv­er, grâce à un appel lancé sur inter­net. La somme de 50 000 euros est néces­saire pour affron­ter la baisse des abon­nements, la chute des ventes en kiosque et les coûts de dif­fu­sion fac­turés par Presstal­is. L’ancien prési­dent de Cour­ri­er inter­na­tion­al et de Téléra­ma, Philippe Thureau-Dan­gin con­seillera la nou­velle société par­tic­i­pa­tive chargée du sauvetage.

Mau­rice Nadeau, intel­lectuel mar­qué à gauche et édi­teur mythique (Mal­colm Lowry, Hen­ry Miller, Witold Gom­brow­icz, Georges Perec, etc…) a pub­lié dans la Quin­zaine lit­téraire des cri­tiques de la plu­part des grands intel­lectuels de l’après-guerre. Elle revendique plus de 800 col­lab­o­ra­teurs et 48 000 arti­cles parus depuis sa pre­mière paru­tion en 1966. Il serait en effet dom­mage que tout cela s’arrête brutalement…

Crédit pho­to : mon­tage OJIM (cc)