Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Télérama a trouvé sa nouvelle coupeuse de têtes (mâles)

18 décembre 2022

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Télérama a trouvé sa nouvelle coupeuse de têtes (mâles)

Télérama a trouvé sa nouvelle coupeuse de têtes (mâles)

18 décembre 2022

Temps de lecture : 2 minutes

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €, un don de 100 € revient à 34 €.

Télérama, sa chasse à l’homme, homme entendu en tant que participant du groupe mâle, son wokisme, sa fin de règne pour son actuelle directrice de rédaction et la bien difficile transition pour celle qui va reprendre en main les ciseaux (nous voulons dire par là les instruments symboliques de la castration du genre honni).

17 ans de règne féministe pour Fabienne Pascaud

L’ambiance à Téléra­ma, c’est entre Clé­men­tine Autain et San­drine Rousseau, alias Sar­dine Ruis­seau. Les agisse­ments « sex­istes » mas­culins sont étroite­ment sur­veil­lés, l’appel à la déla­tion vers un organ­isme extérieur (rem­plaçant le Grand Inquisi­teur) est vive­ment encour­agé, enquêtes secrètes, mort sociale et licen­ciement des coupables. Ajou­tons qu’en mai 2021, l’entreprise sera con­damnée pour licen­ciement abusif par les prud’hommes pour des har­cèle­ments sex­uels pure­ment inventés.

Voir aus­si : Puri­tanisme et chas­se à l’homme à Télérama

Depuis 2019, le Grand Inquisi­teur choisi par Fabi­enne Pas­caud, la direc­trice des rédac­tions, c’est le cab­i­net Egae, fondé par la mil­i­tante fémin­iste Car­o­line De Haas, anci­enne mil­i­tante de l’UNEF et du PS, anci­enne porte-parole de Benoît Hamon et de Cécile Duflot, anci­enne con­seil­lère de Najat Valaud-Belka­cem, anci­enne can­di­date PC/EELV à Paris aux élec­tions lég­isla­tives de 2017, De Haas avait toutes les qual­ités pour devenir Grande Inquisitrice. Un sim­ple regard (« il me matait en per­ma­nence »), une blague un peu osée, une sim­ple avance, et hop au bûch­er ou – par mesure de clé­mence – aux ciseaux !

Fabienne adoube Valérie qui a eu un peu de mal

Fabi­enne Pas­caud a soutenu sa numéro 2, Valérie Huri­er pour lui suc­céder (source Let­tre A). Mais pour cela il faut un vote majori­taire de la rédac­tion. Pata­tras, Valérie n’obtient le 1er décem­bre que 59 voix alors que 64 sont néces­saires. En place depuis 1988, elle est alors perçue comme la con­ti­nu­ité de la con­ti­nu­ité. Ce pre­mier vote sera annulé pour des raisons tech­niques. Le 8 décem­bre, Valérie Huri­er obtien­dra finale­ment une majorité, 70 oui, 47 non, 9 bul­letins blancs. Une bien faible vic­toire, sans doute rem­portée en l’absence de plan de rem­place­ment. Toutes nos con­doléances aux employés mas­culins de l’entreprise, au moins ceux qui ne sont pas encore réduits à l’état de flan, nous sommes cer­tains qu’il en reste, nos encour­age­ments vous accompagnent.

Voir aus­si : Samuel Gon­tier, big­nole pour bobos. Portrait

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés