Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
La montée sans fin de Valeurs actuelles
Publié le 

2 octobre 2016

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | La montée sans fin de Valeurs actuelles

La montée sans fin de Valeurs actuelles

L’hebdomadaire fêtera ses 50 ans en fanfare le 5 octobre. Son positionnement de droite, assumé depuis trois ans, lui assure un succès détonnant dans le paysage déprimé des autres newsmagazines.

Le ban et l’ar­rière ban de la classe poli­tique (de droite mais aus­si de gauche), économique et intel­lectuelle, devrait se press­er mer­cre­di 5 août dans les salons de l’hô­tel nation­al des Invalides à Paris. Au total, pas moins de 500 invités vien­dront souf­fler les 50 bou­gies de Valeurs actuelles, créé le 6 octo­bre 1966 par Ray­mond Bourgine. Force est de con­stater que le jour­nal quin­quagé­naire est en pleine forme.

D’une rel­a­tive sta­bil­ité depuis 47 ans, le news­magazine a explosé à par­tir de 2013, date de la nom­i­na­tion d’Yves de Ker­drel à sa tête. De 85 000 exem­plaires ven­dus, Valeurs actuelles devrait attein­dre 120 000 exem­plaires en moyenne fin 2016, soit une hausse de 50%. L’hori­zon des 200 000 exem­plaires est fixé à 2020. Jour­nal­iste plutôt libéral sig­nant des arti­cles dans Le Figaro, Ker­drel a placé les sujets de société au cœur de la ligne édi­to­ri­ale de Valeurs actuelles. Mar­qué à droite depuis sa créa­tion, le news­magazine est devenu un organe de com­bat con­tre le “détri­co­tage” des valeurs tra­di­tion­nelles orchestré par la gauche depuis 2012. La poli­tique, si elle reste en bonne place au sein des pages, a été reléguée au sec­ond plan.

Valeurs actuelles, grâce à plusieurs sondages, a bien com­pris que ses lecteurs priv­ilé­giaient le fond par rap­port à la poli­tique politi­ci­enne. Et que la France se “droiti­sait” de plus en plus. Sur la forme, la maque­tte, refon­due en 2013 et qui sera mod­ernisée à par­tir du 6 octo­bre, a large­ment par­ticipé à la redy­nami­sa­tion de la mar­que. Elle som­no­lait depuis des décen­nies dans le giron des Lab­o­ra­toires Pierre Fab­re. Seule ombre au tableau, la crois­sance externe, promise par Iskan­dar Safa, qui a racheté en 2015 Val­monde, l’édi­teur de Valeurs actuelles, de Jour de chas­se et de Jour de cheval, n’est guère au ren­dez-vous. Mis à part le men­su­el Marine & Océans, aucun média d’en­ver­gure n’est tombé dans l’escar­celle du mil­liar­daire fran­co-libanais, allié dans l’opéra­tion avec Éti­enne Mougeotte et Charles Vil­leneuve.

Dans ce con­texte large­ment posi­tif pour Valeurs actuelles, la sit­u­a­tion des autres heb­do­madaires d’in­for­ma­tion générale et poli­tique est au con­traire cat­a­strophique. L’Obs fera par­tir 20% de ses jour­nal­istes au pre­mier trimestre 2017. L’Ex­press, qui a per­du 40% de sa rédac­tion en 2015–2016, devrait encore être refon­du en 2017, un an seule­ment après avoir refait sa for­mule. Le Point a retrou­vé l’équili­bre au prix égale­ment de coupes dans ses effec­tifs. Tous pâtis­sent des muta­tions soci­ologiques de la société française. Cette dernière, à droite comme à gauche, réclame des choix assumés et non pas l’eau tiède rédac­tion­nelle servie tra­di­tion­nelle­ment par ces news­magazines essen­tielle­ment parisiens.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision