Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | La directrice de l’école de journalisme de Sciences Po virée pour plagiat
La directrice de l’école de journalisme de Sciences Po virée pour plagiat

23 janvier 2015

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | La directrice de l’école de journalisme de Sciences Po virée pour plagiat

La directrice de l’école de journalisme de Sciences Po virée pour plagiat

La directrice de l’école de journalisme de Sciences Po virée pour plagiat

Mise en cause dans une affaire de plagiat par le site @rrêt sur images, la directrice exécutive de l’école de journalisme de Sciences Po a été licenciée.

Bruno Pati­no, le directeur, a offi­cielle­ment annon­cé mer­cre­di 21 jan­vi­er devant les élèves de l’é­cole parisi­enne « le licen­ciement de la direc­trice Agnès Chau­veau de ses fonc­tions à l’é­cole ain­si que de l’étab­lisse­ment Sci­ences Po dans son ensem­ble ».

Le 16 novem­bre dernier, le site de Daniel Schnei­der­mann avait démon­tré que dans ses chroniques dif­fusées au sein de l’émis­sion « Soft Pow­er » sur France Cul­ture, Agnès Chau­veau util­i­sait large­ment des extraits d’ar­ti­cles sans jamais les citer. Selon @SI, sur 20 chroniques analysées par le logi­ciel de véri­fi­ca­tion « Pla­gia­rism Check­er », la moitié con­te­nait au moins une phrase copiée-col­lée intégralement.

Dès le lende­main, mal­gré les expli­ca­tions de Mme Chau­veau, qui se défendait de toute mal­hon­nêteté, le directeur Bruno Pati­no avait adressé un cour­riel aux étu­di­ants dans lequel il indi­quait que « l’é­cole, qui enseigne la déon­tolo­gie, ne peut pren­dre ce genre de choses à la légère ».

Voir notre portrait de Daniel Schneidermann


Crédit pho­to : DR

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Edward Snowden

PORTRAIT — À l’o­rig­ine des infor­ma­tions qui ont provo­qué une crise poli­tique et diplo­ma­tique d’am­pleur inter­na­tionale, Edward Snow­den, jeune infor­mati­cien et ancien employé de la NSA, est le citoyen mon­di­al qui a dom­iné la scène médi­a­tique de ces dernières années.

Guillaume Roquette

PORTRAIT — La nom­i­na­tion de Guil­laume Roquette à la tête de la rédac­tion du Figaro mag­a­zine est le couron­nement d’un par­cours dis­cret mais sans faute. Elle est aus­si le signe d’un dur­cisse­ment de la presse de « droite » du à l’al­ter­nance, avec le pas­sage du directeur de la rédac­tion de Valeurs actuelles au Figaro magazine.

Julian Assange

PORTRAIT — Avant Edward Snow­den, avant Bradley Man­ning, il y avait Julian Assange. Ancien infor­mati­cien et hack­er, fon­da­teur de la plate­forme Wik­iLeaks, Julian Assange s’est attiré les foudres du gou­verne­ment améri­cain lorsqu’il a mis en lumière les dessous de la guerre d’Irak.

Emmanuel Kessler

PORTRAIT — Né en 1963 à Paris, d’un père directeur de recherche au CNRS et d’une mère qui enseignait le judaïsme, Emmanuel Kessler a eu une for­ma­tion philosophique, avant de com­mencer à tra­vailler en 1986 pour la Gazette des Communes.

Patrick de Carolis

PORTRAIT — Dis­cret, fier de ses racines provençales, n’ayant jamais caché sa foi chré­ti­enne et réputé proche de la Droite (ten­dance chi­raqui­enne) mais au cen­tre des réseaux de pou­voir (Le Siè­cle), accusé de pla­giat et pro­mo­teur de la diver­sité à France Télévi­sions, Patrick de Car­o­lis est un OVNI médiatique.