Accueil | Actualités | Médias | La directrice de l’école de journalisme de Sciences Po virée pour plagiat
Pub­lié le 23 janvier 2015 | Éti­quettes : , , ,

La directrice de l’école de journalisme de Sciences Po virée pour plagiat

Mise en cause dans une affaire de plagiat par le site @rrêt sur images, la directrice exécutive de l'école de journalisme de Sciences Po a été licenciée.

Bruno Patino, le directeur, a officiellement annoncé mercredi 21 janvier devant les élèves de l'école parisienne « le licenciement de la directrice Agnès Chauveau de ses fonctions à l'école ainsi que de l'établissement Sciences Po dans son ensemble ».

Le 16 novembre dernier, le site de Daniel Schneidermann avait démontré que dans ses chroniques diffusées au sein de l'émission « Soft Power » sur France Culture, Agnès Chauveau utilisait largement des extraits d'articles sans jamais les citer. Selon @SI, sur 20 chroniques analysées par le logiciel de vérification « Plagiarism Checker », la moitié contenait au moins une phrase copiée-collée intégralement.

Dès le lendemain, malgré les explications de Mme Chauveau, qui se défendait de toute malhonnêteté, le directeur Bruno Patino avait adressé un courriel aux étudiants dans lequel il indiquait que « l'école, qui enseigne la déontologie, ne peut prendre ce genre de choses à la légère ».

Voir notre portrait de Daniel Schneidermann


Crédit photo : DR

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This