L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
La Croix : ventes en baisse, abonnements aussi, sauf le numérique

26 janvier 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | La Croix : ventes en baisse, abonnements aussi, sauf le numérique

La Croix : ventes en baisse, abonnements aussi, sauf le numérique

26 janvier 2019

Temps de lecture : 2 minutes

Les années passent et un nombre croissant de lecteurs se détournent lentement de La Croix. Le journal – qui se veut catholique mais est plutôt la voix des instances officielles de l’Église, elles-mêmes souvent devenues un relais de la caste politico-médiatique – vient de publier son bilan 2018. Les ventes sont en baisse, les abonnements aussi, et sans les aides directes d’État, ce serait vraiment… la croix et la bannière.

Aides de l’État, 12% des recettes

En effet, si le nom­bre d’abonnements numériques con­tin­ue d’augmenter (13.233, +24% en un an), le nom­bre d’abonnements totaux baisse de 2.7% à 76.397. La (faible) vente au numéro s’effondre de 13% et la dif­fu­sion France payée de 3.53%. Les recettes pub­lic­i­taires aug­mentent légère­ment – tra­di­tion­nelle­ment bass­es, elles ne représen­tent que 6% des résul­tats du journal.

Les aides d’État en revanche comptent dou­ble : avec  2,93 mil­lions € au titre de l’aide aux pub­li­ca­tions à faibles revenus pub­lic­i­taires et 1,3 mil­lion d’ aide au portage €, elles représen­tent 12% des recettes du journal.

Baisse de l’influence de l’Église

Du reste, les chiffres de l’ACPM traduisent une dégra­da­tion con­tin­ue des ventes et de la dif­fu­sion depuis plusieurs années, de 7% depuis 2014 – elle va d’ailleurs de pair avec l’érosion de l’influence des « mod­ernistes » au sein de ce qui reste de l’Église catholique en France, et de l’Église sur la société et les catholiques.

Ain­si la Manif pour Tous qui reste la plus grande mobil­i­sa­tion catholique depuis le début du XXIe siè­cle, s’est organ­isée qua­si­ment en-dehors des struc­tures de l’Église offi­cielle, et en lais­sant de côté des évêques tout à fait tétanisés – sauf qua­tre ou cinq de sen­si­bil­ité plus tra­di­tion­al­iste. Et ils ne sont guère plus réac­t­ifs avec les Gilets jaunes – un seul a eu le courage d’aller à la ren­con­tre des Gilets jaunes, à Mon­tauban.

Un journal banalisé et concurrencé sur sa droite

Par ailleurs, nom­bre de catholiques affir­ment ne plus lire La Croix car il s’agit pour eux soit d’un jour­nal « de gauche », soit d’un jour­nal qui s’est banal­isé jusqu’à per­dre beau­coup de son car­ac­tère catholique en dehors de son titre.

Ce détourne­ment prof­ite à des médias en ligne (Riposte Catholique, TradiNews, le Salon Beige, l’Observatoire de la Chris­tianopho­bie) dont cer­tains ont été lancés ou se sont dévelop­pés après la Manif pour Tous et le Print­emps Français. Le quo­ti­di­en Présent, qui coopère beau­coup depuis 2014 avec TV Lib­ertés et Radio Cour­toisie – et béné­fi­cie aus­si des aides d’État aux médias à faibles revenus pub­lic­i­taires – a réus­si à se redress­er depuis 2014 et à attein­dre 9.000 exem­plaires dif­fusés. Mais au total, la presse catholique est plutôt en difficulté.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés