Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Baromètre 2023 sur la confiance dans les médias, je t’aime moi non plus

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

30 janvier 2023

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | Baromètre 2023 sur la confiance dans les médias, je t’aime moi non plus

Baromètre 2023 sur la confiance dans les médias, je t’aime moi non plus

Temps de lecture : 3 minutes

C’est le 36ème baromètre de La Croix sur la confiance des Français dans les médias. Publié le 24 janvier 2023 et réalisé avec Kantar en  employant une nouvelle méthodologie. Adieu les entretiens en face-face, bonjour les sondages par internet et marginalement par téléphone auprès de 1505 personnes.

Les sources d’information au quotidien

Pour ceux qui avaient enter­ré la télévi­sion, c’est per­du. Elle reste la pre­mière source d’information.

Sources d’information pri­or­i­taires (% Utilise au moins une fois par jour)

Télévi­sion 71%
Inter­net 52%
Presse 49%
Radio 39%
Pod­casts 11%

Pour la presse, pour la pre­mière fois, le numérique est devant le papi­er. Remar­quons le score éton­nant des podcasts.

Voir aus­si : Enquête con­fi­ance dans les médias Kantar/La Croix : tou­jours moins !

La confiance dans les journalistes ne figure plus dans les questions

La con­fi­ance dans les jour­nal­istes a dis­paru du pan­el, alors que la ques­tion sur la con­fi­ance glob­ale dans les médias est à peu près illis­i­ble. Ce qui peut s’interpréter comme un moyen d’éviter des ques­tions qui pour­raient engen­dr­er des répons­es désagréables.

Glob­ale­ment, les médias dans lesquels le pub­lic a le plus con­fi­ance seraient dans l’ordre, la radio, la presse, la télévi­sion et enfin inter­net net­te­ment derrière.

Un fossé générationnel pour les réseaux sociaux

Ah les réseaux soci­aux ! Comme la langue d’Esope, la meilleure et la pire des choses. Et aus­si une frac­ture de généra­tion. Les 18/24 ans les utilisent tous les jours et leur font plutôt con­fi­ance à 47% con­tre un mai­gre 8% pour les plus âgés. De même pour les influ­enceurs suiv­is par 7 jeunes sur 10. Les plus jeunes ont un regard plus posi­tif sur les sources d’information « qui ne sont pas des médias ou des journalistes ».

Les Français plus pour la liberté que pour la régulation

À la ques­tion « êtes-vous plus favor­able à plus de lib­erté ou à plus de régu­la­tion ? » (com­prenez plutôt cen­sure), les Français répondent :

PLUS DE LIBERTÉ PLUS DE RÉGULATION
Ensem­ble 54% 34%
18/24 ans 77% 11%
Plus de 65 ans 33% 58%

Une dichotomie remar­quable et plutôt sympathique.

RSF contre la liberté d’expression

Le clown du mois sera Christophe Deloire, secré­taire général de Reporters Sans Fron­tières (RSF). Inter­rogé sur la néces­sité de réguler le partage sur les réseaux soci­aux, il appelle à « impos­er d’urgence des oblig­a­tions sur les plate­formes ». Les naïfs (dont nous sommes) auraient pu imag­in­er un élan pour la lib­erté d’expression. Que nen­ni !  Adepte de l’oxymore, Deloire dit favoris­er le plu­ral­isme mais dans le même temps encour­age la cen­sure, privée comme publique. Au fond, RSF c’est comme dans 1984 d’Orwell, l’amour c’est la haine et la lib­erté c’est la censure…

Voir aus­si : Infox : RSF, la paille et la poutre