Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
<span class="dquo">«</span> La bataille pour la survie » des pure players engagée

6 mars 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | « La bataille pour la survie » des pure players engagée

« La bataille pour la survie » des pure players engagée

Les études sur les pure players d’information se suivent et se ressemblent. En effet, après une récente publication du Reuters institute for the study of journalism de l’université d’Oxford, c’est au tour de l’universitaire Nikos Smyrnaios, de l’Université de Toulouse, de publier un article sur inaglobal.fr, la revue des industries créatives et des médias, au sujet des sites d’informations français et de leurs modèle économique.

Retraçant, tout d’abord, l’his­torique de ces sites d’in­for­ma­tions, l’au­teur fait remar­quer juste­ment que « les pure play­ers ten­tent d’in­ven­ter un nou­veau jour­nal­isme en ligne […] et de con­tribuer à la diver­sité de l’in­for­ma­tion disponible sur le web ». Ce « nou­veau jour­nal­isme » sort peu à peu de la con­fi­den­tial­ité, puisque, « 18% d’un échan­til­lon représen­tatif de Français […] ont déclaré explicite­ment s’in­former auprès des pure play­ers sur la cam­pagne élec­torale » lors des dernières élec­tions prési­den­tielles.

Autre par­tic­u­lar­ité de ce « nou­veau jour­nal­isme » : la par­tic­i­pa­tion du pub­lic, à la fois expert, source, com­men­ta­teur et lecteur. Cet inter­naute qui con­tribue aux pure play­ers est « por­teur d’un dis­cours cri­tique envers les jour­nal­istes pro­fes­sion­nels et les « grands médias ». Con­séquence directe de ce fait nou­veau, les jour­nal­istes sont con­traints de s’adapter.

Cepen­dant, et toutes les études le con­fir­ment, la faib­lesse prin­ci­pale des pure play­ers vient de leur mod­èle économique. Les sites dont les con­tenus sont gra­tu­its dépen­dent de la pub­lic­ité et cela « com­plique la mise en place de mod­èles d’af­faires renta­bles ». Résul­tat, selon l’au­teur de l’ar­ti­cle, « leur survie et leur indépen­dance sont loin d’être garanties », comme le mon­tre le récent retrait for­cé de Rue89 du syn­di­cat de la presse en ligne, dont il était pour­tant, avec d’autres, à l’o­rig­ine.

Au final, peu de pure play­ers sont renta­bles. Et Nikos Smyr­naios de con­clure, pes­simiste, « la bataille pour la survie et pour l’émer­gence d’un mod­èle alter­natif est engagée. Mais l’is­sue demeure incer­taine ».

Source : inaglobal.fr

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Yann Barthès

PORTRAIT — Avec sa belle gueule et sa décon­trac­tion cor­ro­sive, Yann Barthès est devenu en quelques années le gen­dre idéal de la mère de famille con­seil­lère déco dans le Marais, ou son fan­tasme télé le plus avouable.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Éric Brunet

PORTRAIT — Né en juil­let 1964 à Chi­non (Indre et Loire) d’un père ingénieur à EDF et d’une mère compt­able, Éric Brunet est un chroniqueur, ani­ma­teur radio et essay­iste français con­nu pour son engage­ment à droite et son sou­tien incon­di­tion­nel à Nico­las Sarkozy.

Salhia Brakhlia

PORTRAIT — Sal­hia Brakhlia a apporté, avec suc­cès, les méth­odes con­tro­ver­sées du Petit Jour­nal sur BFMTV. Le mélange détonne.

Caroline Monnot

PORTRAIT — Car­o­line Mon­not est une jour­nal­iste aimant se représen­ter sur les réseaux soci­aux avec une tête d’autruche, libre à cha­cun d’en faire sa pro­pre inter­pré­ta­tion. Elle tra­vaille au jour­nal Le Monde depuis 25 ans, chef adjointe du ser­vice poli­tique, elle se con­cen­tre prin­ci­pale­ment sur les rad­i­cal­ités poli­tiques.