Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
<span class="dquo">«</span> La bataille pour la survie » des pure players engagée
Publié le 

6 mars 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | « La bataille pour la survie » des pure players engagée

« La bataille pour la survie » des pure players engagée

Les études sur les pure players d’information se suivent et se ressemblent. En effet, après une récente publication du Reuters institute for the study of journalism de l’université d’Oxford, c’est au tour de l’universitaire Nikos Smyrnaios, de l’Université de Toulouse, de publier un article sur inaglobal.fr, la revue des industries créatives et des médias, au sujet des sites d’informations français et de leurs modèle économique.

Retraçant, tout d’abord, l’his­torique de ces sites d’in­for­ma­tions, l’au­teur fait remar­quer juste­ment que « les pure play­ers ten­tent d’in­ven­ter un nou­veau jour­nal­isme en ligne […] et de con­tribuer à la diver­sité de l’in­for­ma­tion disponible sur le web ». Ce « nou­veau jour­nal­isme » sort peu à peu de la con­fi­den­tial­ité, puisque, « 18% d’un échan­til­lon représen­tatif de Français […] ont déclaré explicite­ment s’in­former auprès des pure play­ers sur la cam­pagne élec­torale » lors des dernières élec­tions prési­den­tielles.

Autre par­tic­u­lar­ité de ce « nou­veau jour­nal­isme » : la par­tic­i­pa­tion du pub­lic, à la fois expert, source, com­men­ta­teur et lecteur. Cet inter­naute qui con­tribue aux pure play­ers est « por­teur d’un dis­cours cri­tique envers les jour­nal­istes pro­fes­sion­nels et les « grands médias ». Con­séquence directe de ce fait nou­veau, les jour­nal­istes sont con­traints de s’adapter.

Cepen­dant, et toutes les études le con­fir­ment, la faib­lesse prin­ci­pale des pure play­ers vient de leur mod­èle économique. Les sites dont les con­tenus sont gra­tu­its dépen­dent de la pub­lic­ité et cela « com­plique la mise en place de mod­èles d’af­faires renta­bles ». Résul­tat, selon l’au­teur de l’ar­ti­cle, « leur survie et leur indépen­dance sont loin d’être garanties », comme le mon­tre le récent retrait for­cé de Rue89 du syn­di­cat de la presse en ligne, dont il était pour­tant, avec d’autres, à l’o­rig­ine.

Au final, peu de pure play­ers sont renta­bles. Et Nikos Smyr­naios de con­clure, pes­simiste, « la bataille pour la survie et pour l’émer­gence d’un mod­èle alter­natif est engagée. Mais l’is­sue demeure incer­taine ».

Source : inaglobal.fr

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

Nicolas Truong

PORTRAIT — Né en 1967, Nico­las Truong dirige les pages « Idées-Débats » du Monde. Il ne fait guère preuve d’honnêteté idéologique, ni ne fait mys­tère de ses pen­chants intel­lectuels pous­sant très loin à gauche le bou­chon de ses idées.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision