Accueil | Actualités | Médias | BuzzFeed et les « experts » : l’arroseur arrosé
Pub­lié le 28 mars 2016 | Éti­quettes : , , ,

BuzzFeed et les « experts » : l’arroseur arrosé

Comme après chaque attentat, les plateaux télé ont été submergés « d'experts » en terrorisme, appelés en renfort pour remplir les cases vides de toutes les éditions spéciales des chaînes d'info.

Se moquant de ce phénomène désormais traditionnel, le site BuzzFeed s'est amusé à définir le profil-type d'un « expert antiterroriste ». Premièrement, il inonde ses profils Facebook et Twitter d'annonces pour que vous ne manquiez aucune de ses interventions télé. Il ne manque pas une occasion de dire qu'il avait tout prévu avant tout le monde, s'auto-congratule pour ses prévisions catastrophes, même s'il se contredit parfois lui-même.

Autres signes distinctifs : il « balance des chiffres dont lui seul connaît les sources », il a « un avis très tranché » sur les sujets qu'il aborde, il retweete les gens qui le complimentent, voire ses « potes experts ». En résumé, il est un candidat parfait pour les chaînes d'information en continu.

Mais comment fait-on, chez BuzzFeed, lorsqu'on a besoin d'agrémenter ses articles (dont la médiocrité est à la hauteur de la viralité qu'ils entendent provoquer) d'une petite touche de « sérieux » ? Et bien, on a recours à un « expert », comme tout le monde ! Mais attention, pas le même genre d'experts réac' comme ceux présentés dans cet article moqueur, tel Thibault de Montbrial. Chez BuzzFeed, ligne éditoriale oblige, on va souvent chercher la crème de l'antiracisme bienpensant.

Ça tombe bien : la campagne gouvernementale sur le racisme ayant totalement occulté le racisme anti-blanc, ce qui a été fortement décrié sur les réseaux sociaux, il fallait absolument mettre les points sur les « i » : en somme, contre le sursaut d'indignation de la « fachosphère ». Afin de prouver à tout le monde que le racisme anti-blanc n'existait pas, ou si peu, on a donc fait appel à une « chercheuse », autrement dit... à une experte.

Dans son article consacré à ce sujet, BuzzFeed donne ainsi la parole à Christelle Hamel (photo), chercheuse à l'Ined dans des domaines aussi variés (et pas du tout orientés) que le racisme, le genre, la sexualité, le VIH et même les descendants des migrants du Maghreb. Pour BuzzFeed, elle explique très sérieusement que le racisme anti-blanc n'est pas aussi important que les autres formes de racisme mais surtout, qu'il est bien moins grave. Pour celle-ci : « Les pauvres qui détestent les riches, ce n’est pas la même chose que les riches qui détestent les pauvres. »

Autrement dit : le racisme anti-blanc n'est, au final, qu'un racisme de ressentiment après des siècles d'esclavage, de domination et de colonisation. Dans certains cas, il peut n'être qu'un relent de haine de classe, sans réelle portée ethnique. Dans tous les cas, un racisme bien mérité. Cette culpabilité, Mme Hamel la connaît bien. En 2012, elle consacrait une thèse, sans doute passionnante, à « la sexualité des jeunes adultes issus de l'immigration maghrébine en France ». Dans un entretien à la revue Genre, Sexualité & Société, elle confiait avoir « découvert qu'elle était blanche » après s'être rendue compte du « calvaire » vécu par les populations d'origine maghrébine en termes de discrimination. Dans le même temps, elle constatait que « le racisme d'aujourd'hui reconduit le racisme colonial ». La boucle est bouclée.

BuzzFeed peut bien moquer les pratiques des chaînes d'information en continu, qui ont toujours besoin de quelqu'un qui aurait quelque chose à dire pour meubler l'antenne, mais le site reproduit lui-aussi les mêmes réflexes, qui plus est de façon encore plus préméditée et orientée idéologiquement.

D'ailleurs, pour en revenir à l'article originel, n'a-t-il pas été rédigé par David Perrotin, expert es extrême-droâte ? Comme le démontrait notre portrait du personnage, ses orientations idéologiques (sur BuzzFeed comme sur Rue89) et ses motivations ne font pas l'ombre d'un doute : « En 90 articles environ recensés sur les sites Rue89 et BuzzFeed France, 17 concernent le Front national, 10 l’extrême droite, 3 le racisme en France et seulement 3 la gauche… » Et ceci sans parler de ses messages publiés sur Twitter, faisant de lui une véritable vigie antifasciste du web, adepte du parti-pris tranché et juvénile, et désormais donneuse de leçons.

Avant de voir la paille qui est dans l’œil de ton frère...

Crédit photo : DR

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux