Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Nolwenn Le Blevennec et les Brigandes : l’amalgame exemplaire

19 janvier 2020

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Nolwenn Le Blevennec et les Brigandes : l’amalgame exemplaire

Nolwenn Le Blevennec et les Brigandes : l’amalgame exemplaire

Accueil | Veille médias | Nolwenn Le Blevennec et les Brigandes : l’amalgame exemplaire

Nolwenn Le Blevennec et les Brigandes : l’amalgame exemplaire

19 janvier 2020

Rue89, sous la plume de Nolwenn Le Blevennec, s’intéresse beaucoup aux Brigandes. Qu’est-ce que les Brigandes ? Un groupe de musique à l’audience confidentielle, connu sur internet pour sa production musicale parfois inattendue, ne faisant pas toujours l’unanimité sur le fond ou la forme et vivant en communauté. Accusés d’être une secte, ils sont sous le coup d’une “enquête pour assassinat” ouverte en Belgique depuis septembre 2019. Pourquoi donc la rédactrice en chef de Rue89 s’intéresse-t-elle autant à un phénomène que l’on pourrait qualifier de marginal ? Explications.

Nolwenn Le Blevennec, des articles à charge sur le FN à la focalisation sur les Brigandes

Nol­wenn Le Bleven­nec est jour­nal­iste et rédac­teur en chef au très à gauche Rue89 (désor­mais fon­du dans L’Obs). Elle était anci­en­nement en charge de l’actualité con­cer­nant le Front Nation­al dans le même média. Son his­toire avec les Brig­an­des a com­mencé en 2016 avec une immer­sion dans la com­mu­nauté, racon­tée dans un réc­it plutôt folk­lorique. En 2017, elle avait racon­té les déboires de Jérôme Bour­bon de Rivarol avec le groupe avant d’en arriv­er aux deux arti­cles sur cette affaire précédem­ment mentionnés.

Les Brigandes auraient assassiné une de leurs membres

Il faut revenir à un arti­cle de mars 2018 sur Rue89 pub­lié par Nol­wenn Le Bleven­nec. Cet arti­cle révèle que des mem­bres du groupe (aus­si accusé d’être une secte) auraient étouf­fé une de leurs mem­bres dans un cabanon reculé en Bel­gique en 2011, après l’avoir préal­able­ment privée de soins et d’alimentation. Malade, cette femme appelée “S.” souf­frait d’un can­cer de l’utérus et de la mal­adie de Crohn.

Ce pre­mier arti­cle ayant été très peu repris à l’époque, Nol­wenn Le Bleven­nec vient d’en faire un copi­er-coller. La seule nou­veauté de cette pro­duc­tion est d’annoncer l’ouverture depuis sep­tem­bre 2019, d’une instruc­tion “à charge de X pour assas­si­nat” suite à une plainte de la sœur de S. en mars 2019.

Un témoin surprenant à l’origine de cette affaire

Pour écrire ses arti­cles, Nol­wenn Le Bleven­nec est allée chercher un témoin au pro­fil par­ti­c­uli­er puisqu’il s’agit d’une ex mem­bre du groupe dénom­mée Annick Lov­in­fos­se, par ailleurs anci­enne amante de Joël Labruyère, respon­s­able de la “com­mu­nauté” des Brigandes.

Les Brig­an­des la présen­tent comme une per­son­ne très jalouse et sujette aux trou­bles men­taux, Le Bleven­nec rap­porte d’ailleurs la jus­ti­fi­ca­tion apportée par Annick Lov­in­fos­se pour avoir quit­té le groupe en 2010 : “les rap­ports du gourou et de S. deve­naient de plus en plus ambi­gus”…

L’art de l’amalgame photographique

C’est prob­a­ble­ment la pho­to en cou­ver­ture de son arti­cle qui nous en dit le plus sur l’im­por­tance accordée par Nol­wenn Le Bleven­nec aux Brig­an­des : on voit sur celle-ci Jean-Marie Le Pen entouré des… Brig­an­des. Le tour est joué. Trem­blez bonnes gens, voilà donc la secte dont vous serez com­plice si vous votez Rassem­ble­ment Nation­al. Ou bien, voilà la bête immonde com­plice d’un groupe musi­cal sec­taire. Sœur Nol­wenn, vous me copierez cent fois la charte de Munich des jour­nal­istes. En bre­ton s’il vous plaît.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés