Accueil | Actualités | Médias | « Là-bas si j’y suis » va bientôt renaître sur internet
Pub­lié le 24 août 2014 | Éti­quettes : , , ,

« Là-bas si j’y suis » va bientôt renaître sur internet

France Inter lui a supprimé son émission, mais Daniel Mermet ne compte pas s'avouer vaincu.

Si « Là-bas si j'y suis » ne sera pas présente à l'antenne à la rentrée, sur décision de la direction, celle-ci pourrait connaître une nouvelle jeunesse sur la toile d'ici le début de l'année 2015. Bâtie sur le modèle d'@rrêt sur images, l'émission sera présentée plus en détail le 27 août... soit le même jour que la conférence de presse de Radio France pour présenter les nouvelles grilles de programme.

En juin dernier, Laurence Bloch directrice de France Inter, avait décidé de ne pas reconduire l'émission à la rentrée, et avait évoqué la perte de 100 000 auditeurs en 2 ans. Dans un entretien au Monde, Daniel Mermet s'était dit « consterné », qualifiant cette décision de « grande maladresse ». « Les raisons avancées pour cette suppression sont fallacieuses (…) Je crois surtout que c’est une décision politique. Je ne suis pas propriétaire de l’antenne mais je pense que derrière cet arrêt, il y a de la revanche, probablement des règlements de compte », avait-il poursuivi.

Une renaissance sur la toile sera l'occasion pour lui de prendre sa revanche...

Voir notre portrait de Daniel Mermet

Crédit photo : Bertrand via Wikimedia (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This