Accueil | Actualités | Médias | Iskandar Safa n’a pas dit son dernier mot dans les médias
Pub­lié le 12 septembre 2019 | Éti­quettes : , , , , ,

Iskandar Safa n’a pas dit son dernier mot dans les médias

Iskandar Safa, qui est-ce ? demandera l’homme de la rue. Franco-libanais, Safa est avec son frère Akram propriétaire d’un groupe mondial de construction navale. Il a entre autres racheté les Constructions Mécaniques de Normandie (CMN de Cherbourg) au début des années 90. Actionnaire de projets immobiliers dans le sud de la France, il est également investisseur dans les médias depuis le rachat du groupe Valmonde (Valeurs Actuelles) en 2015 au groupe Pierre Fabre.

Echec à Nice-Matin face à Niel

Une bataille serrée a opposé Xavier Niel et Iskandar Safa tout le long de l’été 2019. L’Observatoire en a rendu compte au fur et à mesure des débats. In fine, Safa bien que soutenu par la majorité des salariés (mais pas par les journalistes) a fini par jeter l’éponge, à la satisfaction du maire de Nice, Christian Estrosi, qui voit là un ami considéré comme Macron compatible s’installer dans la baie des Anges, face à un Eric Ciotti aux aguets.

Nouvelles acquisitions et nouvel arrivant

Safa s’est consolé en rachetant une part significative d’une télévision régionale, Azur TV, ce qui confortera son influence dans une région où il dispose d’intérêts économiques significatifs.

Il en a profité pour modifier sa holding médias, ex Privinvest médias transformée en Pivdevmedias France SAS où il reste majoritaire (60%) aux côtés de Charles Villeneuve et Etienne Mougeotte (20% chacun). La société est à conseil de surveillance et à directoire. Le fait nouveau est l’arrivée d’un poids lourd des médias au directoire (présidé par Etienne Mougeotte), Francis Morel. L’intéressé est un ancien d’Hachette qui a fait une brillante carrière dans les médias à des postes de direction : JDD, TF1, Le Figaro (2004/2010), ancien administrateur des défuntes NMPP, PDG des Echos etc. Son arrivée coïncide avec une érosion des ventes de Valeurs Actuelles après l’élection d’Emmanuel Macron (comme l’ensemble de la presse magazine, Marianne mis à part) et avec la relance de Spectacle du Monde comme encart dans l’hebdomadaire. Francis Morel n’arrive certainement pas pour prendre sa retraite mais pour concrétiser l’appétit d’acquisitions de Safa dans les médias.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This