Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Intox : Quand les « Décodeurs » tronquent une déclaration d’un élu FN

17 août 2017

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Intox : Quand les « Décodeurs » tronquent une déclaration d’un élu FN

Intox : Quand les « Décodeurs » tronquent une déclaration d’un élu FN

[Red­if­fu­sions esti­vales 2017 – arti­cle pub­lié ini­tiale­ment le 17/02/2017]

Faut-il écrire « désintox » ou « des intox » lorsqu’il s’agit de traiter cette nouvelle tendance, portée surtout par Le Monde et Libération, consistant à tout « fact-checker » et à tout « décoder », du moment que cela serve une idéologie ?

Dernière­ment, les désor­mais célèbres « Décodeurs » du Monde ont à nou­veau fait preuve d’une mal­hon­nêteté bien réfléchie. Le 14 févri­er 2017, le secré­taire général du Front Nation­al, Nico­las Bay, était l’in­vité de BFM TV. À cette occa­sion, il s’est exprimé, entre autres, sur les attaques ter­ror­istes qui ont frap­pé la France et sur le lien entre ter­ror­isme et immi­gra­tion. Aus­sitôt, les « Décodeurs » du Monde ont extrait une petite phrase de cet entre­tien, n’hési­tant pas à la tron­quer largement.

Voici la (demi-)phrase pronon­cée par Nico­las Bay et ressor­tie par Le Monde : « Bien sûr que tous les immi­grés ne sont pas des ter­ror­istes, en revanche tous les ter­ror­istes sont des immi­grés. » Par­tant de là, les « Décodeurs » rap­pel­lent qu’« une per­son­ne immi­grée est une per­son­ne née étrangère à l’étranger et rési­dant en France ». Ain­si, suiv­ant cette déf­i­ni­tion, il est « large­ment faux d’affirmer que tous les ter­ror­istes “sont des immi­grés” », expliquent-ils. Pour preuve : « si l’on reprend les prin­ci­paux atten­tats en France depuis 2012, la majorité des auteurs sont en effet des Français nés en France. »

Et Le Monde de dress­er la liste des auteurs d’at­ten­tats en France depuis 4 ans, nom­mant les Mohamed Mer­ah, Chérif et Saïd Kouachi et autres Ame­dy Coulibaly. En soit, leur petit list­ing n’a rien de faux, sur le papi­er. Mais comme le fait remar­quer Le Salon Beige, les pro­pos de Nico­las Bay ont été volon­taire­ment tron­qués. Ce 14 févri­er sur BFMTV, on posait cette ques­tion à l’eu­rodéputé : « Dans tous les atten­tats qui ont été com­mis sur le sol français, il n’y avait pas que des étrangers, il y avait aus­si des Français . » Et celui-ci de répon­dre : « Oui mais d’o­rig­ine immi­grée. En réal­ité, bien sûr que tous les ter­ror­istes ne sont pas des immi­grés. En revanche, tous les ter­ror­istes sont des immi­grés… Tous les ter­ror­istes sont issus de l’immigration (…). »

Comme on le voit, Le Monde a choisi de ne pas tenir compte des deux phras­es, pour­tant essen­tielles, qui précè­dent et suiv­ent la déc­la­ra­tion retenue. Et cela les arrangeait bien, à n’en pas douter… En effet, n’im­porte quel lecteur s’en référant à la liste fournie par Le Monde pour­ra con­stater, au regard des noms des ter­ror­istes, qu’ils étaient tous (à l’ex­cep­tion du con­ver­ti à l’is­lam co-auteur de l’at­ten­tat de Saint-Eti­enne-du-Rou­vray) issus de l’im­mi­gra­tion. Ain­si, non con­tents de s’en référ­er au seul droit du sol pour faire pass­er les auteurs d’at­ten­tats pour des Français pur jus, les « Décodeurs » n’ont égale­ment pas man­qué de tron­quer la cita­tion du secré­taire général du Front Nation­al pour ren­dre leur argu­men­taire consistant.

On notera égale­ment que lorsqu’il est ques­tion d’évo­quer deux des auteurs des atten­tats du 13 novem­bre à Paris, Ahmad Al-Moham­mad et Moham­mad Al-Mamhod, Le Monde pré­cise qu’ils « sont quant à eux passés par la route des migrants ». Un habile moyen de ne pas dire qu’ils étaient eux-mêmes… des migrants.

Voir aussi notre dossier sur le Décodex : « Le Monde financé par Google, l’effet boomerang »

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Jean-Pierre Pernaut

PORTRAIT — Il est le jour­nal­iste le plus détesté de la bobocratie médi­a­tique parisi­enne (Les Inrocks, Libéra­tion, etc…) mais son « Jour­nal de 13 heures » est le plus suivi du PAF (près de 7 mil­lions de per­son­nes quotidiennement).

Jean-Michel Décugis

Jean-Michel Décugis est surtout con­nu pour ses bévues jour­nal­is­tiques, ali­men­tant en infox/fake news les médias pour lesquels il travaille.

Claude Perdriel

PORTRAIT — Claude Per­driel, décrit partout comme un amoureux de la presse, est surtout un homme d’af­faires con­va­in­cu de ses idéaux de gauche pour lesquels il a bâti un empire d’in­flu­ence grâce à l’ar­gent des sani­broyeurs qu’il a inventé.

Laurence Haïm

PORTRAITS — Née le 14 novem­bre 1966 à Paris, Lau­rence Haïm est jour­nal­iste poli­tique à l’in­ter­na­tion­al. En 2017, elle devient pour quelques mois porte-parole de La République en Marche.