The Guardian, célèbre et autre­fois hon­or­able jour­nal bri­tan­nique, a acquis ses titres de noblesse au fil des siè­cles, est sur le point de fêter ses 200 ans. Sa ligne édi­to­ri­ale s’était tou­jours voulue plutôt mod­érée, classée comme « sociale-libérale », c’est-à-dire cen­tre gauche. C’est pour­tant ce même jour­nal qui vient de voir une de ses meilleures chroniqueuses, Suzanne Moore, cla­quer la porte après une con­tro­verse à l’arrière-goût franche­ment idéologique.

lire plus