Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
The Guardian : des difficultés malgré la qualité
Publié le 

28 août 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | The Guardian : des difficultés malgré la qualité

The Guardian : des difficultés malgré la qualité

Le scandale des écoutes téléphoniques des News of the World, c’est lui. Les révélations de WikiLeaks, c’est encore lui. Les accusations de pédophilie contre l’animateur de la BBC, Jimmy Saville, c’est toujours lui… Ainsi que les révélations sur l’évasion fiscale légale des multinationales, rappelle, admiratif, Le Monde ce 23 août.

Le voilà même men­acé par le Gou­verne­ment bri­tan­nique depuis qu’il pro­jette de révéler au grand pub­lic le con­tenu de doc­u­ments con­fi­den­tiels des ser­vices bri­tan­niques d’é­coute ! Mais mal­gré ces gros “coups”, une mon­di­al­i­sa­tion du lec­torat en ligne, une offre qui évolue et une indépen­dance recon­nue (du fait de son appar­te­nance à la fon­da­tion Scott Trust), les ventes du Guardian, le célèbre quo­ti­di­en anglais de cen­tre-gauche, ne cessent de baiss­er : en juil­let, il s’en écoulait chaque jour en moyenne 191 182 exem­plaires con­tre 240 000 à l’au­tomne 2011.

Il ne lui sera plus longtemps pos­si­ble de garder ses quelques 600 jour­nal­istes à plein temps. En effet, en 2012–2013, le quo­ti­di­en, son édi­tion inter­net et The Observ­er ont per­du 36 mil­lions d’eu­ros. L’an­née précé­dente, c’é­tait 88 mil­lions. Certes, en 2012–2013, le groupe a affiché un béné­fice, mais seule­ment grâce à la vente de titres régionaux et de sa radio. Si le numérique représente aujour­d’hui 28% des revenus de l’en­tre­prise, sa dif­fi­culté à mon­nay­er les 40 mil­lions de vis­i­teurs uniques (dont un tiers vient des États-Unis) qui se ren­dent chaque mois sur son site et le refus assumé de met­tre en place un pay­wall, la perte des petites annonces d’emplois de la fonc­tion publique ain­si que les dif­fi­cultés de The Observ­er pour­raient le pouss­er à réduire ses effec­tifs (déjà 60 départs volon­taires ont été enreg­istrés), à quit­ter un siège lon­donien devenu trop grand voire à pass­er au tout numérique et à réserv­er le papi­er à un heb­do­madaire.

Crédit pho­to : rica1786 via Flickr (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision