Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Groupe Le Figaro : les diversifications paient
Publié le 

2 mars 2019

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Groupe Le Figaro : les diversifications paient

Groupe Le Figaro : les diversifications paient

Au moment où L’Express change de mains après de lourdes pertes et risque de passer au tout numérique comme Libération, comment s’en tirent les médias qui gagnent de l’argent ? Comme TF1 et La Tribune, ils font autre chose que des médias. Le groupe Le Figaro suit cette voie.

600M€ en 2018

Un chiffre d’affaires en hausse de 9% après l’intégration du voy­ag­iste Mar­co Vas­co et un résul­tat (iden­tique à celui de l’année précé­dente) de 34M, Marc Feuil­lé DG du groupe Le Figaro pou­vait mon­tr­er sa sat­is­fac­tion dans les colonnes de son jour­nal le 21 févri­er 2019.

Si la dif­fu­sion se main­tient un peu au-dessus de 300000 exem­plaires par jour, les abon­nés numériques fran­chissent sym­bol­ique­ment le chiffre des 100000, en crois­sance de 30%. Les pod­casts audio, les vidéos (600 mil­lions de vues sur le site du jour­nal), ren­for­cent la vis­i­bil­ité du quo­ti­di­en comme celle du pôle mag­a­zine.

Surtout beaucoup de diversification

Le groupe organ­ise des croisières, des salons (Ren­con­tres de l’orientation), des voy­ages (Mar­co Vas­co, Maisons du voy­age), gère un ensem­ble dig­i­tal médias (CCM Bench­mark), pos­sède un réseau social (Viadeo en cours de trans­for­ma­tion sur le mod­èle de Glass­door, éval­u­a­tion des entre­pris­es). Toutes ces activ­ités représen­tent 40% de l’activité. Et quelle pro­por­tion des prof­its ? Marc Feuil­lée ne le dit pas mais il est prob­a­ble qu’une approx­i­ma­tion autour de 70/80% ne serait pas loin du compte. Moral­ité : pour con­serv­er et faire pro­gress­er un média il faut aus­si savoir faire autre chose. Et aus­si récupér­er les sub­ven­tions, de l’ordre de 6M€ en 2017.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision