Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Google : nouvelles sanctions européennes

24 mars 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Google : nouvelles sanctions européennes

Google : nouvelles sanctions européennes

La passe de trois contre Google pour la Commissaire à la concurrence, la danoise Margrethe Vestager. Le total des amendes (non encore payées) pour le géant américain va se monter à 7 milliards d’euros avec une toute nouvelle sanction proche d’un milliard et demis d’euros.

Deux amendes en 2017/2018

Google est partout : moteur de recherch­es, sys­tème Android sur les télé­phones porta­bles, pub­lic­ité via Adsense (voir infra), com­para­teur de prix, réser­va­tion d’avions, médi­cal, enceintes etc. A l’été 2017 Google s’était vu infliger une pre­mière amende un peu supérieure à 2,4 mil­liards d’euros pour « abus de posi­tion dom­i­nante » sur son com­para­teur de prix Google shopping.

Google s’était de nou­veau fait pren­dre par la patrouille un an plus tard en juil­let 2018. Une con­damna­tion plus sévère con­cer­nant le sys­tème d’exploitation Android. Depuis 2011 la société améri­caine con­sol­idait sa posi­tion dom­i­nante en imposant des restric­tions illé­gales aux fab­ri­cants de télé­phones. A la clé la mod­ique somme de 4.34 mil­liards d’euros à payer.

Adsense dans le collimateur

La pub­lic­ité con­textuelle qu’est ce que c’est ? A par­tir de cen­tres d’intérêt du con­som­ma­teur, faciliter un univers pub­lic­i­taire qui lui sera pro­pre et l’incitera à acheter un pro­duit ou un ser­vice. Des don­nées fournies gra­cieuse­ment par cha­cun de nous, sig­nalons-le au pas­sage. Vous tapez voy­age en Ital­ie et vous avez immé­di­ate­ment trois pub­lic­ités d’agences de voy­age. Mieux vous pour­rez retrou­ver ces pub­lic­ités ailleurs et sur des sujets qui n’ont rien à voir ni avec le voy­age ni avec l’Italie. Adsense for search vous a repéré et en con­sul­tant un site d’information générale par exem­ple vous ver­rez sur­gir avec sur­prise une offre pour un séjour de rêve à Capri. Au même moment le site qui abrite la pub­lic­ité et Google perçoivent une redevance.

Cette fois Google écope de 1,49 mil­liards d’euros d’amende pour avoir imposé des exclu­siv­ités dans ses con­trats à cer­tains sites (élim­i­nant la con­cur­rence) et aus­si pour exiger un min­i­mum de liens pub­lic­i­taires ou des emplace­ments priv­ilégiés. Résul­tat : une part de marché proche de 80%.

Google a inter­jeté appel auprès de la Cour de jus­tice pour les deux pre­mières amendes et le fera sans doute aus­si pour la troisième. On mur­mure que Mar­grethe Vestager, auréolée de ces con­damna­tions, pour­rait pos­tuler à suc­céder à Jean-Claude Junck­er à la tête de la Com­mis­sion Européenne. Libérale con­va­in­cue, c’est elle qui s’est opposée à la fusion Alstom Siemens dans le fer­rovi­aire, mar­quant cette fois un but con­tre son camps à la joie du con­cur­rent chi­nois en pleine expansion.

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coronavirus.

Bernard de la Villardière

PORTRAIT — Bernard de la Vil­lardière, né Bernard Berg­er de la Vil­lardière, est un jour­nal­iste et ani­ma­teur de télévi­sion et de radio français. Né en mars 1958 au Rheu, dans le départe­ment d’Ille-et-Vilaine en Bre­tagne, il a trois frères et est désor­mais père de qua­tre enfants.

Alexis Orsini

PORTRAIT — Alex­is Orsi­ni traque les dés­in­for­ma­teurs tous azimuts pour 20 Min­utes. Il se dis­tingue régulière­ment par son manque de scrupules dans la véri­fi­ca­tion des faits et sa célérité à point­er du doigt l’extrême-droite, comme nom­bre de ses confrères

Ruth Elkrief

PORTRAIT — Par­ti­sane d’une droite libérale lib­er­taire et mod­érée, Ruth Elkrief a tou­jours affiché une détes­ta­tion du Front nation­al. Elle défend vigoureuse­ment les droits de l’homme en France, et ceux du sion­isme en Israël.

Franz-Olivier Giesbert

PORTRAIT — Celui qui a quit­té début 2014 la direc­tion du Point a passé sa vie dans une ambiguïté toute assumée avec philoso­phie, jonglant entre la droite et la gauche, entre la cam­pagne et la ville, entre les chèvres et le Siè­cle, entre l’indépendance et la con­nivence. FOG, c’est la schiz­o­phrénie réfléchie.