Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Google de nouveau condamné en France

7 janvier 2020

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Google de nouveau condamné en France

Google de nouveau condamné en France

Abus de position dominante sur le marché de la publicité en ligne. L’Autorité de la Concurrence en France a condamné la société américaine à une amende de 150M€. Ce montant est accompagné d’un appel à modifier les règles de fonctionnement de la plateforme publicitaire Google Ads.

Opacité à tous les étages

Qui n’a pas reçu un jour un cour­riel ressem­blant à « votre post/votre image/votre pub­lic­ité ne cor­re­spond pas aux stan­dards de notre com­mu­nauté et nous sommes au regret de la supprimer/refuser etc », signé Google ou Face­book ? Les « stan­dards de la com­mu­nauté » sont si opaques que les réseaux soci­aux peu­vent mod­i­fi­er l’interprétation des règles qu’ils édictent de manière imprévis­i­ble et totale­ment arbi­traire. Le fait du prince cal­i­fornien en quelque sorte. Pour infléchir cet état de fait, le juge­ment pré­cise que Google devra aus­si met­tre en place « des règles de préven­tion, de détec­tion et de traite­ment des règles » qu’il édicte pour Google Ads.

Plus de trois ans d’enquête et un résultat encore incertain

Isabelle de Sil­va, la prési­dente de l’Autorité de la Con­cur­rence a pré­cisé que l’enquête a été « très dif­fi­cile ». Le temps de Google et celui de l’administration ne sont pas les mêmes et les moyens dont ils dis­posent ne sont pas iden­tiques. Les inquié­tudes des pro­fes­sion­nels de la pub­lic­ité remon­tent à mai 2016. Faisons les comptes, cela fait 43 mois entre le début des inves­ti­ga­tions et la con­damna­tion. Quel fut le béné­fice de Google France en matière de pub­lic­ité sur cette péri­ode ? Onc­ques ne le sut, onc­ques ne le dit. Mais très cer­taine­ment supérieur à 150M€. D’autant que le géant améri­cain fait tran­siter ses béné­fices européens via des pays « com­plaisants fis­cale­ment ». Une pra­tique pour laque­lle la société est en con­flit cette fois avec les autorités européennes de la con­cur­rence.

Cette sanc­tion peut être rap­prochée d’une autre, subie par une des fil­iales de Google, YouTube dont nous vous avons par­lé en 2019. YouTube a été con­damné aux États-Unis à une amende de 170M$ pour avoir col­lec­té des don­nées numériques des enfants util­isa­teurs du ser­vice. Cette somme, qui peut paraître impor­tante, cor­re­spond à moins de un pour mille du chiffre d’affaires annuel de la société mère.

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Paul Amar

PORTRAIT — Paul Amar est né le 11 jan­vi­er 1950 à Con­stan­tine (Algérie) de Charles (agent de la SNCF) et Julie Ghenas­sia. La famille sera rap­a­triée en 1961 et s’installera dans la région lyon­naise.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision