Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Google de nouveau condamné en France
Publié le 

7 janvier 2020

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Google de nouveau condamné en France

Google de nouveau condamné en France

Abus de position dominante sur le marché de la publicité en ligne. L’Autorité de la Concurrence en France a condamné la société américaine à une amende de 150M€. Ce montant est accompagné d’un appel à modifier les règles de fonctionnement de la plateforme publicitaire Google Ads.

Opacité à tous les étages

Qui n’a pas reçu un jour un cour­riel ressem­blant à « votre post/votre image/votre pub­lic­ité ne cor­re­spond pas aux stan­dards de notre com­mu­nauté et nous sommes au regret de la supprimer/refuser etc », signé Google ou Face­book ? Les « stan­dards de la com­mu­nauté » sont si opaques que les réseaux soci­aux peu­vent mod­i­fi­er l’interprétation des règles qu’ils édictent de manière imprévis­i­ble et totale­ment arbi­traire. Le fait du prince cal­i­fornien en quelque sorte. Pour infléchir cet état de fait, le juge­ment pré­cise que Google devra aus­si met­tre en place « des règles de préven­tion, de détec­tion et de traite­ment des règles » qu’il édicte pour Google Ads.

Plus de trois ans d’enquête et un résultat encore incertain

Isabelle de Sil­va, la prési­dente de l’Autorité de la Con­cur­rence a pré­cisé que l’enquête a été « très dif­fi­cile ». Le temps de Google et celui de l’administration ne sont pas les mêmes et les moyens dont ils dis­posent ne sont pas iden­tiques. Les inquié­tudes des pro­fes­sion­nels de la pub­lic­ité remon­tent à mai 2016. Faisons les comptes, cela fait 43 mois entre le début des inves­ti­ga­tions et la con­damna­tion. Quel fut le béné­fice de Google France en matière de pub­lic­ité sur cette péri­ode ? Onc­ques ne le sut, onc­ques ne le dit. Mais très cer­taine­ment supérieur à 150M€. D’autant que le géant améri­cain fait tran­siter ses béné­fices européens via des pays « com­plaisants fis­cale­ment ». Une pra­tique pour laque­lle la société est en con­flit cette fois avec les autorités européennes de la con­cur­rence.

Cette sanc­tion peut être rap­prochée d’une autre, subie par une des fil­iales de Google, YouTube dont nous vous avons par­lé en 2019. YouTube a été con­damné aux États-Unis à une amende de 170M$ pour avoir col­lec­té des don­nées numériques des enfants util­isa­teurs du ser­vice. Cette somme, qui peut paraître impor­tante, cor­re­spond à moins de un pour mille du chiffre d’affaires annuel de la société mère.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision