Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
George Soros investit dans les médias anti-PiS en Pologne

12 juin 2016

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | George Soros investit dans les médias anti-PiS en Pologne

George Soros investit dans les médias anti-PiS en Pologne

Le groupe médiatique polonais Agora, propriétaire, entre autres du journal Gazeta Wyborcza et de la station de radio Tok FM, deux médias gaucho-libertaires violemment anti-PiS, a annoncé lundi dernier dans ses communiqués boursiers le rachat par MDIF Media Holdings de 11,2 % de ses actions.

MDIF Media Hold­ings fait par­tie du fonds d’investissement Media Devel­op­ment Invest­ment Fund (MDIF) ali­men­té, entre autres, par les Open Soci­ety Foun­da­tions et le fonds Geosor Corp de George Soros. L’information sur ce rachat a été annon­cée par le site polon­ais d’information sur les médias Wirtualnemedia.pl et a été rapi­de­ment reprise par d’autres médias polon­ais.

Ain­si que nous l’indiquions sur le site de l’OJIM le 17 avril dernier dans un arti­cle sur la diver­sité des médias polon­ais, Gaze­ta Wybor­cza, qui appar­tient au groupe Ago­ra S.A. à cap­i­tal polon­ais, ali­mente en infor­ma­tions sur la Pologne la plu­part des médias inter­na­tionaux, par­mi lesquels les médias français, à com­mencer par le jour­nal Le Monde dont il est proche par les liens per­son­nels et par les idées. Même un jour­nal comme La Croix, quand il est inter­rogé sur ses sources, se réfère à Gaze­ta Wybor­cza. Et quand les jour­nal­istes de France Cul­ture pré­par­ent une émis­sion de pro­pa­gande sur la sit­u­a­tion de l’État de droit en Pologne, c’est aus­si vers les médias d’Agora qu’ils se tour­nent. Adam Mich­nik, qu’Arielle The­drel, du Figaro, qual­i­fie péremp­toire­ment de « con­science morale de la Pologne », est le rédac­teur en chef de Gaze­ta Wybor­cza depuis main­tenant 28 ans. Sans atten­dre la vic­toire des con­ser­va­teurs du PiS, Adam Mich­nik, dont le jour­nal soute­nait la coali­tion PO-PSL précé­dente, com­para­ît en 2013 dans une inter­view pour l’hebdomadaire alle­mand Der Spiegel le Hon­grois Vik­tor Orbán à Hitler et met­tait en garde les Alle­mands con­tre un Jarosław Kaczyńs­ki (le leader du PiS) autori­taire et fas­cisant.

Mais le groupe Ago­ra a aujourd’hui un dou­ble prob­lème : avec l’arrivée au pou­voir des con­ser­va­teurs à l’automne dernier, il a per­du sa posi­tion priv­ilégié en ce qui con­cerne les annonces pub­lic­i­taires publiques et les abon­nements des admin­is­tra­tions et, par ailleurs, son jour­nal phare Gaze­ta Wybor­cza perd des lecteurs d’année en année, payant ain­si son mil­i­tan­tisme poli­tique et son manque d’objectivité et d’honnêteté jour­nal­is­tique.

L’année dernière, le groupe Ago­ra a per­du 5,6 mil­lions de zlo­tys après avoir enreg­istré un béné­fice de 1,3 mil­lion en 2014. C’est la presse écrite, et donc prin­ci­pale­ment Gaze­ta Wybor­cza, qui le tire vers le bas. Avec 150 640 exem­plaires ven­dus en moyenne au pre­mier trimestre 2016, le quo­ti­di­en phare du groupe a con­nu une chute de 8,79 % d’une année sur l’autre, soit la plus forte baisse enreg­istrée sur le marché de la presse quo­ti­di­enne nationale en Pologne.

Depuis la fin 2015, Gaze­ta Wybor­cza sou­tient active­ment les man­i­fes­ta­tions anti-PiS organ­isées par le « Comité de défense de la démoc­ra­tie » (KOD). Notons au pas­sage que le mil­liar­daire améri­cain d’origine hon­groise George Soros, qui avait en son temps promis de ren­vers­er Vik­tor Orbán dans son pays d’origine, est soupçon­né de financer les man­i­fes­ta­tions du KOD (voir ici et ici).

MDIF Media Hold­ings a racheté son paquet d’action d’Agora S.A. entre autres auprès du fonds de pen­sion PTE PSU qui avait lui-même acquis un paquet d’actions d’Agora en jan­vi­er dernier. Le min­istre du Tré­sor polon­ais Daw­id Jack­iewicz avait alors qual­i­fié l’investissement du fonds PTE S.A. de déci­sion visant à sauver le groupe médi­a­tique plutôt qu’à gag­n­er de l’argent.

Le fonds MDIF se vante d’investir dans les pays où la lib­erté médi­a­tique est men­acée. D’après le jour­nal économique polon­ais Puls Biz­ne­su, la trans­ac­tion avec Ago­ra lui aura coûté l’équivalent de 17 mil­lions de dol­lars améri­cains qui sont à com­par­er aux 153 mil­lions de dol­lars investis par MDIF ces deux dernières décen­nies dans plus de 100 entre­pris­es de 40 pays.

Crédit pho­to : jmschku via Flickr (cc)

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Ali Baddou

PORTRAIT — Ali Bad­dou n’est pas seule­ment présen­ta­teur-jour­nal­iste et pro­fesseur de philoso­phie poli­tique à Sci­ences-Po. Ce mem­bre de l’hyperclasse mon­di­ale est avant tout au cœur des réseaux de pou­voir maro­cains, français (mit­ter­ran­di­ens et social­istes) et médi­a­tiques.

Johan Hufnagel

PORTRAIT — Bien qu’il n’ait, pour un jour­nal­iste, pas écrit grand chose, Johan Huf­nagel n’en est pas moins par­venu à se hiss­er aux postes clés des médias où il a posé ses valis­es. Il n’y a là rien d’é­ton­nant : son secteur d’ac­tiv­ité n’est ni l’in­ves­ti­ga­tion, ni même la sim­ple rédac­tion, mais le numérique.

Laure Daussy

PORTRAIT — Lau­re Daussy, jour­nal­iste chez Arrêt sur images traque, tou­jours avec pugnac­ité et par­fois sec­tarisme, ce qu’elle con­sid­ère de façon axioma­tique comme des préjugés sex­istes, misog­y­nes, homo­phobes ou racistes dans les représen­ta­tions médi­a­tiques.

Jonathan Bouchet-Petersen

PORTRAIT — L’entourage pro­fes­sion­nel et famil­ial de Jonathan Bouchet-Petersen est mar­qué par ses liens avec le Par­ti social­iste et ses dirigeants : les réseaux strauss-kah­niens ou de Ségolène Roy­al, la Fon­da­tion Jean Jau­rès, l’agence de com­mu­ni­ca­tion Havas World­wide de Stéphane Fouks, la Netscouade, Medi­a­part…

Pascale Clark

PORTRAIT — Pas­cale Clark est jour­nal­iste sur France Inter où elle se fait par­ti­c­ulière­ment remar­quer pour sa morgue, son mépris et son par­ti pris face aux per­son­nal­ités poli­tiques de droite.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision