Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
George Soros investit dans les médias anti-PiS en Pologne

12 juin 2016

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | George Soros investit dans les médias anti-PiS en Pologne

George Soros investit dans les médias anti-PiS en Pologne

Le groupe médiatique polonais Agora, propriétaire, entre autres du journal Gazeta Wyborcza et de la station de radio Tok FM, deux médias gaucho-libertaires violemment anti-PiS, a annoncé lundi dernier dans ses communiqués boursiers le rachat par MDIF Media Holdings de 11,2 % de ses actions.

MDIF Media Hold­ings fait par­tie du fonds d’investissement Media Devel­op­ment Invest­ment Fund (MDIF) ali­men­té, entre autres, par les Open Soci­ety Foun­da­tions et le fonds Geosor Corp de George Soros. L’information sur ce rachat a été annon­cée par le site polon­ais d’information sur les médias Wirtualnemedia.pl et a été rapi­de­ment reprise par d’autres médias polonais.

Ain­si que nous l’indiquions sur le site de l’OJIM le 17 avril dernier dans un arti­cle sur la diver­sité des médias polon­ais, Gaze­ta Wybor­cza, qui appar­tient au groupe Ago­ra S.A. à cap­i­tal polon­ais, ali­mente en infor­ma­tions sur la Pologne la plu­part des médias inter­na­tionaux, par­mi lesquels les médias français, à com­mencer par le jour­nal Le Monde dont il est proche par les liens per­son­nels et par les idées. Même un jour­nal comme La Croix, quand il est inter­rogé sur ses sources, se réfère à Gaze­ta Wybor­cza. Et quand les jour­nal­istes de France Cul­ture pré­par­ent une émis­sion de pro­pa­gande sur la sit­u­a­tion de l’État de droit en Pologne, c’est aus­si vers les médias d’Agora qu’ils se tour­nent. Adam Mich­nik, qu’Arielle The­drel, du Figaro, qual­i­fie péremp­toire­ment de « con­science morale de la Pologne », est le rédac­teur en chef de Gaze­ta Wybor­cza depuis main­tenant 28 ans. Sans atten­dre la vic­toire des con­ser­va­teurs du PiS, Adam Mich­nik, dont le jour­nal soute­nait la coali­tion PO-PSL précé­dente, com­para­ît en 2013 dans une inter­view pour l’hebdomadaire alle­mand Der Spiegel le Hon­grois Vik­tor Orbán à Hitler et met­tait en garde les Alle­mands con­tre un Jarosław Kaczyńs­ki (le leader du PiS) autori­taire et fascisant.

Mais le groupe Ago­ra a aujourd’hui un dou­ble prob­lème : avec l’arrivée au pou­voir des con­ser­va­teurs à l’automne dernier, il a per­du sa posi­tion priv­ilégié en ce qui con­cerne les annonces pub­lic­i­taires publiques et les abon­nements des admin­is­tra­tions et, par ailleurs, son jour­nal phare Gaze­ta Wybor­cza perd des lecteurs d’année en année, payant ain­si son mil­i­tan­tisme poli­tique et son manque d’objectivité et d’honnêteté journalistique.

L’année dernière, le groupe Ago­ra a per­du 5,6 mil­lions de zlo­tys après avoir enreg­istré un béné­fice de 1,3 mil­lion en 2014. C’est la presse écrite, et donc prin­ci­pale­ment Gaze­ta Wybor­cza, qui le tire vers le bas. Avec 150 640 exem­plaires ven­dus en moyenne au pre­mier trimestre 2016, le quo­ti­di­en phare du groupe a con­nu une chute de 8,79 % d’une année sur l’autre, soit la plus forte baisse enreg­istrée sur le marché de la presse quo­ti­di­enne nationale en Pologne.

Depuis la fin 2015, Gaze­ta Wybor­cza sou­tient active­ment les man­i­fes­ta­tions anti-PiS organ­isées par le « Comité de défense de la démoc­ra­tie » (KOD). Notons au pas­sage que le mil­liar­daire améri­cain d’origine hon­groise George Soros, qui avait en son temps promis de ren­vers­er Vik­tor Orbán dans son pays d’origine, est soupçon­né de financer les man­i­fes­ta­tions du KOD (voir ici et ici).

MDIF Media Hold­ings a racheté son paquet d’action d’Agora S.A. entre autres auprès du fonds de pen­sion PTE PSU qui avait lui-même acquis un paquet d’actions d’Agora en jan­vi­er dernier. Le min­istre du Tré­sor polon­ais Daw­id Jack­iewicz avait alors qual­i­fié l’investissement du fonds PTE S.A. de déci­sion visant à sauver le groupe médi­a­tique plutôt qu’à gag­n­er de l’argent.

Le fonds MDIF se vante d’investir dans les pays où la lib­erté médi­a­tique est men­acée. D’après le jour­nal économique polon­ais Puls Biz­ne­su, la trans­ac­tion avec Ago­ra lui aura coûté l’équivalent de 17 mil­lions de dol­lars améri­cains qui sont à com­par­er aux 153 mil­lions de dol­lars investis par MDIF ces deux dernières décen­nies dans plus de 100 entre­pris­es de 40 pays.

Crédit pho­to : jmschku via Flickr (cc)

Derniers portraits ajoutés

Claude Askolovitch

PORTRAIT — Claude Askolovitch débute sa car­rière à Sci­ences et Vie Économie puis entre à RFO avant d’être engagé au Matin de Paris. Fin 1987, il rejoint Europe 1 puis devient reporter à l’EDJ et à Marianne.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Élisabeth Laborde

PORTRAIT — Anci­enne attachée de presse de Matthieu Pigasse, auquel elle doit sa mobil­ité pro­fes­sion­nelle ful­gu­rante, Élis­a­beth Labor­de est l’archétype de la « dircom » fémin­iste et bobo qui veut remod­el­er le monde de l’entreprise à son l’aune des mantras pro­gres­sistes contemporains.

Pascal Praud

PORTRAIT — Loin d’être l’homologue français de Tuck­er Carl­son ou de Sean Han­ni­ty comme le fan­tasme la presse de gauche, Pas­cal Praud prof­ite d’un cli­mat poli­tique trou­blé et d’une cen­sure gran­dis­sante pour endoss­er le rôle des “porte-parole des Mar­cel au bistrot” et faire grimper les audiences.

Glenn Greenwald

PORTRAIT — Ancien avo­cat d’af­faires, par la suite spé­cial­isé dans les lit­iges civiques et con­sti­tu­tion­nels, Glenn Green­wald est depuis près de 20 ans entière­ment dédié à la défense lit­térale et intran­sigeante de la con­sti­tu­tion améri­caine et de ses garanties en matière de lib­ertés individuelles.