Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Frédéric Taddéï arrive sur Russia Today

22 juillet 2018

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Frédéric Taddéï arrive sur Russia Today

Frédéric Taddéï arrive sur Russia Today

Frédéric Taddéï dont vous trouverez le portrait ici (en cours d’actualisation) est un inclassable passé par Actuel, Radio Nova, Paris Première, Canal+, Europe 1, Le Figaro Magazine, France 2, France 3, France Culture, Lui, nous devons en oublier certains.

Ce soir ou jamais, dix ans de succès

Entre 2006 et 2016 Tad­déï a ani­mé avec tal­ent et une forte écoute l’émission cul­turelle du ser­vice pub­lic à une heure de grande écoute. Tout d’abord sur France 3 l’émission était dev­enue heb­do­madaire (le ven­dre­di soir) sur France 2 à par­tir de 2013. Sup­primée en 2016, l’émission qui devait la rem­plac­er était dif­fusée après minu­it (un enter­re­ment de pre­mière classe) et n’a tenu que quelques mois.

Tad­déï ani­mait égale­ment un for­mat court quo­ti­di­en sur les arts plas­tiques sur France 2, il y sera rem­placé manu mil­i­tari (après avoir été prévenu trois semaines avant) par Adède van Reeth, qui offi­cie déjà sur France Cul­ture. Sans doute dans le cadre de la poli­tique de « chas­se à l’homme blanc de plus de cinquante ans » chère à la prési­dente de France Télévi­sions Del­phine Ernotte et à sa min­istre de tutelle Françoise Nyssen.

RT se réjouit

Dans un com­mu­niqué la chaine russe jubile de cette arrivée « Nous sommes heureux d’ac­cueil­lir Frédéric Tad­deï dans l’équipe RT France ! Sa per­son­nal­ité à part, son ouver­ture d’esprit, son engage­ment pour la lib­erté d’expression cor­re­spon­dent au style de RT et à notre mis­sion prin­ci­pale : Osez Ques­tion­ner », déclare Xenia Fedoro­va, Prési­dente et direc­trice de l’information de RT France.

Dans le même com­mu­niqué Tad­déï salue la lib­erté de ton de RT tant cri­tiquée à l’extérieur :

« Je suis ravi d’être sur RT France à la ren­trée. Dans un paysage télévi­suel sin­istré, où les intel­lectuels, les chercheurs, les savants, les con­tes­tataires n’ont plus la parole et où les vrais débats ont totale­ment dis­paru, c’est la seule chaîne de télévi­sion qui m’ait don­né carte blanche pour faire ce que je fai­sais dans “Ce soir ou jamais” : des émis­sions intel­li­gentes, sans par­ti pris, dans lesquelles on pour­ra dis­cuter de tout, entre gens qui savent de quoi ils par­lent, qu’on ne voit pas ailleurs, et qui ne sont pas d’ac­cord entre eux ».

Taddéï prend un risque assumé

Dans un entre­tien avec Paul Géli dans Le Parisien du 18 juil­let 2018, Frédéric Tad­déï assume son choix. Inter­rogé sur les prob­lèmes de tra­vailler pour une chaine financée par le Krem­lin il répond :

« Je ne suis pas le pre­mier. Lar­ry King, l’ex-intervieweur vedette de CNN, est sur RT Amer­i­ca depuis cinq ans. De célèbres jour­nal­istes améri­cains de gauche y ani­ment des talk-shows, comme Chris Hedges, lau­réat du prix Pulitzer 2002, qui est très anti-Trump. Sur RT France, il y a déjà Jean-Marc Sylvestre. Et Jean-Luc Hees, l’ancien prési­dent de Radio France, est prési­dent du comité d’éthique. Ils m’ont dit qu’il n’y avait pas de prob­lème, que je pou­vais venir. Les gens qui me reprochent d’aller ani­mer des débats sur RT sont ceux qui aimeraient bien qu’il n’y ait plus de débats du tout. J’aurai une totale lib­erté sur le choix des sujets et des invités, comme je l’ai tou­jours eue. Le jour où il y aura un débat sur la Russie, j’inviterai des pro-Pou­tine, ce que j’ai tou­jours fait et que mes con­frères ne font pas, et, bien enten­du, des anti-Pou­tine. »

Tad­déï ani­mera égale­ment une émis­sion heb­do­madaire sur Europe 1 chaque dimanche matin où il rem­place Nikos Alia­gas qui prend la mati­nale à la place de Patrick Cohen, l’homme qui fait la « chas­se aux cerveaux malades ».

Crédit pho­to : Siren-Com via Wiki­me­dia (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Yann Barthès

PORTRAIT — Avec sa belle gueule et sa décon­trac­tion cor­ro­sive, Yann Barthès est devenu en quelques années le gen­dre idéal de la mère de famille con­seil­lère déco dans le Marais, ou son fan­tasme télé le plus avouable.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Éric Brunet

PORTRAIT — Né en juil­let 1964 à Chi­non (Indre et Loire) d’un père ingénieur à EDF et d’une mère compt­able, Éric Brunet est un chroniqueur, ani­ma­teur radio et essay­iste français con­nu pour son engage­ment à droite et son sou­tien incon­di­tion­nel à Nico­las Sarkozy.

Salhia Brakhlia

PORTRAIT — Sal­hia Brakhlia a apporté, avec suc­cès, les méth­odes con­tro­ver­sées du Petit Jour­nal sur BFMTV. Le mélange détonne.

Caroline Monnot

PORTRAIT — Car­o­line Mon­not est une jour­nal­iste aimant se représen­ter sur les réseaux soci­aux avec une tête d’autruche, libre à cha­cun d’en faire sa pro­pre inter­pré­ta­tion. Elle tra­vaille au jour­nal Le Monde depuis 25 ans, chef adjointe du ser­vice poli­tique, elle se con­cen­tre prin­ci­pale­ment sur les rad­i­cal­ités poli­tiques.