Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Frédéric Taddéï arrive sur Russia Today

22 juillet 2018

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Frédéric Taddéï arrive sur Russia Today

Frédéric Taddéï arrive sur Russia Today

22 juillet 2018

Temps de lecture : 2 minutes

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €, un don de 100 € revient à 34 €.

Frédéric Taddéï dont vous trouverez le portrait ici (en cours d’actualisation) est un inclassable passé par Actuel, Radio Nova, Paris Première, Canal+, Europe 1, Le Figaro Magazine, France 2, France 3, France Culture, Lui, nous devons en oublier certains.

Ce soir ou jamais, dix ans de succès

Entre 2006 et 2016 Tad­déï a ani­mé avec tal­ent et une forte écoute l’émission cul­turelle du ser­vice pub­lic à une heure de grande écoute. Tout d’abord sur France 3 l’émission était dev­enue heb­do­madaire (le ven­dre­di soir) sur France 2 à par­tir de 2013. Sup­primée en 2016, l’émission qui devait la rem­plac­er était dif­fusée après minu­it (un enter­re­ment de pre­mière classe) et n’a tenu que quelques mois.

Tad­déï ani­mait égale­ment un for­mat court quo­ti­di­en sur les arts plas­tiques sur France 2, il y sera rem­placé manu mil­i­tari (après avoir été prévenu trois semaines avant) par Adède van Reeth, qui offi­cie déjà sur France Cul­ture. Sans doute dans le cadre de la poli­tique de « chas­se à l’homme blanc de plus de cinquante ans » chère à la prési­dente de France Télévi­sions Del­phine Ernotte et à sa min­istre de tutelle Françoise Nyssen.

RT se réjouit

Dans un com­mu­niqué la chaine russe jubile de cette arrivée « Nous sommes heureux d’ac­cueil­lir Frédéric Tad­deï dans l’équipe RT France ! Sa per­son­nal­ité à part, son ouver­ture d’esprit, son engage­ment pour la lib­erté d’expression cor­re­spon­dent au style de RT et à notre mis­sion prin­ci­pale : Osez Ques­tion­ner », déclare Xenia Fedoro­va, Prési­dente et direc­trice de l’information de RT France.

Dans le même com­mu­niqué Tad­déï salue la lib­erté de ton de RT tant cri­tiquée à l’extérieur :

« Je suis ravi d’être sur RT France à la ren­trée. Dans un paysage télévi­suel sin­istré, où les intel­lectuels, les chercheurs, les savants, les con­tes­tataires n’ont plus la parole et où les vrais débats ont totale­ment dis­paru, c’est la seule chaîne de télévi­sion qui m’ait don­né carte blanche pour faire ce que je fai­sais dans “Ce soir ou jamais” : des émis­sions intel­li­gentes, sans par­ti pris, dans lesquelles on pour­ra dis­cuter de tout, entre gens qui savent de quoi ils par­lent, qu’on ne voit pas ailleurs, et qui ne sont pas d’ac­cord entre eux ».

Taddéï prend un risque assumé

Dans un entre­tien avec Paul Géli dans Le Parisien du 18 juil­let 2018, Frédéric Tad­déï assume son choix. Inter­rogé sur les prob­lèmes de tra­vailler pour une chaine financée par le Krem­lin il répond :

« Je ne suis pas le pre­mier. Lar­ry King, l’ex-intervieweur vedette de CNN, est sur RT Amer­i­ca depuis cinq ans. De célèbres jour­nal­istes améri­cains de gauche y ani­ment des talk-shows, comme Chris Hedges, lau­réat du prix Pulitzer 2002, qui est très anti-Trump. Sur RT France, il y a déjà Jean-Marc Sylvestre. Et Jean-Luc Hees, l’ancien prési­dent de Radio France, est prési­dent du comité d’éthique. Ils m’ont dit qu’il n’y avait pas de prob­lème, que je pou­vais venir. Les gens qui me reprochent d’aller ani­mer des débats sur RT sont ceux qui aimeraient bien qu’il n’y ait plus de débats du tout. J’aurai une totale lib­erté sur le choix des sujets et des invités, comme je l’ai tou­jours eue. Le jour où il y aura un débat sur la Russie, j’inviterai des pro-Pou­tine, ce que j’ai tou­jours fait et que mes con­frères ne font pas, et, bien enten­du, des anti-Poutine. »

Tad­déï ani­mera égale­ment une émis­sion heb­do­madaire sur Europe 1 chaque dimanche matin où il rem­place Nikos Alia­gas qui prend la mati­nale à la place de Patrick Cohen, l’homme qui fait la « chas­se aux cerveaux malades ».

Crédit pho­to : Siren-Com via Wiki­me­dia (cc)

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés