Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
France Télévisions, « un bateau échoué au bord de la Seine » ?

27 février 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | France Télévisions, « un bateau échoué au bord de la Seine » ?

France Télévisions, « un bateau échoué au bord de la Seine » ?

L’hebdomadaire Challenges présente cette semaine un très intéressant comparatif entre la gestion de la BBC et celle de France Télévisions. Une chose est sûre : la comparaison n’est pas à l’avantage du groupe public français !

En effet, nos deux enquê­teurs, Marc Bau­driller, chef de rubrique médias, et Jean-Bap­tiste Diebold, met­tent ain­si côte à côte « la cure d’austérité mar­tiale de la Beeb » (-20% du bud­get annuel d’i­ci à 2007) et « l’in­croy­able gabe­gie qui mine France Télévi­sions ». Et de dénon­cer les rap­ports alar­mants restés sans suite, les plans d’é­conomie qui n’aboutis­sent pas, les « mesurettes », le « saupoudrage » etc.

A France Télévi­sions, la masse salar­i­ale est un poids con­sid­érable pour les finances du groupe. Elle « représente 17% du bud­get de France 2, 27% de celui de France 3, et 60 à 80% du bud­get de France O », la chaîne d’outre-mer. Alors que deux coû­teux plans de départ à la retraite ont été mis en place, on con­state, para­doxale­ment, « une aug­men­ta­tion glob­ale des effec­tifs » et un trop grand nom­bre de cadres ! En cause, par­mi d’autres, la « cul­ture du plac­ard […] anci­enne à France Télévi­sion ». Un exem­ple est même don­né, par un délégué syn­di­cal SNJ : au ser­vice des sports « on compte 33 reporters pour 26 cadres » !

A cela, il faut ajouter des investisse­ments hasardeux. Et nos jour­nal­istes d’il­lus­tr­er leurs pro­pos par le mag­a­zine “Avant-pre­mières”, « poussé par le lob­by de la diver­sité », qui a « bat­tu un dou­ble record de coût – 200 000 euros par épisode – et de faible audi­ence ».

Pour les enquê­teurs, la cause de ces dif­fi­cultés est à chercher notam­ment dans le « manque de courage au plus haut niveau », c’est à dire dans les sphères politiques.

Source : Chal­lenges — Crédit pho­to : cap­ture d’écran www.challenges.fr

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Jean-Michel Décugis

Jean-Michel Décugis est surtout con­nu pour ses bévues jour­nal­is­tiques, ali­men­tant en infox/fake news les médias pour lesquels il travaille.

Claude Perdriel

PORTRAIT — Claude Per­driel, décrit partout comme un amoureux de la presse, est surtout un homme d’af­faires con­va­in­cu de ses idéaux de gauche pour lesquels il a bâti un empire d’in­flu­ence grâce à l’ar­gent des sani­broyeurs qu’il a inventé.

Laurence Haïm

PORTRAITS — Née le 14 novem­bre 1966 à Paris, Lau­rence Haïm est jour­nal­iste poli­tique à l’in­ter­na­tion­al. En 2017, elle devient pour quelques mois porte-parole de La République en Marche.

Samuel Gontier

Jour­nal­iste chez Téléra­ma, blogueur et désor­mais auteur, Samuel Gon­tier s’applique con­scien­cieuse­ment à dénich­er le “faschisme” (pronon­ci­a­tion a l’Italienne), l’Islamophobie et le racisme, SURTOUT là où ils ne sont pas.

David Perrotin

PORTRAIT — David Per­rotin a réus­si, en quelques années, à se forg­er une répu­ta­tion de mil­i­tant de gauche doté d’une carte de presse. Il est vrai que l’orientation de ses arti­cles est sans ambiguïté, tous les dis­cours et toutes les thé­ma­tiques tra­di­tion­nelle­ment asso­ciées à la droite étant sys­té­ma­tique­ment discrédités.