Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
France Télévisions s’applique la rigueur

7 décembre 2012

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | France Télévisions s’applique la rigueur

France Télévisions s’applique la rigueur

7 décembre 2012

Temps de lecture : 2 minutes

Selon Rémy Pflimlin, président-directeur général de France Télévisions (France 2, France 3, France 4, France 5 et France Ô), le groupe est contraint de réaliser 130 millions d’euros d’économies en 2013. En cause : la baisse de 85 millions d’euros de la dotation de l’État et le recul des recettes publicitaires.

France Télévisions s’applique la rigueur

Crédit : Hervé Senet pour l’O­jim. Cliquez pour agrandir.

Les deux prin­ci­pales chaînes du groupe ne sont pas épargnées. France 2 doit économiser 30 mil­lions d’euros sur la grille 2013, dont le mon­tant ne pour­ra pas dépass­er les 514 mil­lions d’euros au lieu des 545 demandés par la chaîne, hors sport et hors infor­ma­tion. Si la dota­tion sem­ble, même ain­si, tou­jours supérieure aux 510 mil­lions de 2012, cette pro­gres­sion est en trompe‑l’œil. En effet, en 2012, entre les élec­tions et les JO, 16 pre­mières par­ties de soirée avaient été financées par le ser­vice des sports ou par la direc­tion de l’information du groupe. En 2013, France 2 aura ain­si 16 prime de plus à financer sur son pro­pre bud­get. Les économies seront recher­chées en rené­go­ciant avec les pro­duc­teurs pour les émis­sions dites « de flux » (émis­sions pro­duites au gré des goûts du pub­lic, jeux, plateaux, météo… qui ne sont dif­fusées qu’une seule fois, par oppo­si­tion aux émis­sions « de stock » qui vont con­stituer un pat­ri­moine de l’image) et en opti­misant le stock de pro­grammes de la chaîne, au moyen de red­if­fu­sions notamment.

Côté France 3, c’est sur les deux­ièmes par­ties de soirée que se con­cen­tre l’essentiel des change­ments. Le « Soir 3 » est allongé à une heure, sur le for­mat du « 12/13 » et du « 19/20 ». Les émis­sions qui le précé­daient ou lui suc­cé­daient sont cham­boulées. Par exem­ple, « Ce soir (ou jamais !) » de Frédéric Tad­déi sera trans­féré sur France 2, à la place de l’émission de Bruce Tou­s­saint qui est pure­ment et sim­ple­ment dépro­gram­mée, de même que « L’ombre d’un doute », l’émission d’histoire dif­fusée un mer­cre­di sur deux en deux­ième par­tie de soirée sur France 3. Objec­tif : économiser 10 mil­lions d’euros.

La ques­tion en sus­pens est à présent de savoir quel impact cette rigueur aura sur la qual­ité de la programmation.

Crédit pho­to : jean-louis zim­mer­mann via Flickr (cc)

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés