Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
France 2 et BFMTV en extase devant l’intronisation de Macron

25 juillet 2017

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | France 2 et BFMTV en extase devant l’intronisation de Macron

France 2 et BFMTV en extase devant l’intronisation de Macron

[Red­if­fu­sions esti­vales 2017 – arti­cle pub­lié ini­tiale­ment le 16/05/2017]

Dimanche, les Français ont pu suivre sur leur télévision les différentes éditions spéciales consacrées à la passation de pouvoir, et donc à l’intronisation d’Emmanuel Macron. C’était le cas de France 2 et BFMTV qui, nous raconte Marianne, ont « viré gaga » durant le direct.

Certes, ce n’est pas une grande sur­prise, la majorité des médias étant d’ores et déjà, depuis la cam­pagne, acquis au can­di­dat d’En Marche !. Mais lorsque des com­men­ta­teurs « virent à l’ex­tase » en décrivant l’in­tro­n­i­sa­tion de l’Élu, cela prête presque à sourire. « C’est l’investiture la plus romanesque de la Ve République », pou­vait-on ain­si enten­dre sur France 2. Ou encore : « On est véri­ta­ble­ment dans le roman, et même, osons le mot, dans l’épopée. »

Face à Macron prenant une femme en larmes dans ses bras, Lau­rent Dela­housse ne tient plus en place. Le nou­veau prési­dent est désor­mais, à ses yeux, le grand « pro­tecteur de la Nation ». Un inter­venant va même (beau­coup) plus loin : « Des per­son­nes se sont réfugiées dans ses bras. Autre­fois, les rois touchaient les écrouelles le lende­main du sacre, il y a un peu de ça ! »

Sur BFMTV, mêmes scènes d’hys­térie. « Tout en ren­dant hom­mage à tous les prési­dents qui l’ont précédé (…) lui, il veut tranch­er. C’est le per­son­nage Macron qui par­le, sa jeunesse, son énergie, sa volon­té de ren­dre les choses dif­férentes », lâche Ruth Elkrief, qu’on avait vu en direct taper dans la main d’un mem­bre de l’équipe d’En Marche ! durant l’entre-deux-tours.

Pour clore cette édi­tion spé­ciale chargée en émo­tion, un jour­nal­iste de BMFTV sem­ble même décou­vrir l’eau tiède en lâchant : « On retien­dra quand même cette image spec­tac­u­laire d’Em­manuel Macron sur cet engin mil­i­taire. » Ce n’est, sans doute, pas la seule chose que l’on va retenir au vu de ce (nou­veau) grand moment de jour­nal­isme qui augure mal des cinq prochaines années d’un point de vue déontologique…

Voir aussi : [Dossier] Présidentielle : Macron déjà sacré par les médias

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Jean-Michel Décugis

Jean-Michel Décugis est surtout con­nu pour ses bévues jour­nal­is­tiques, ali­men­tant en infox/fake news les médias pour lesquels il travaille.

Claude Perdriel

PORTRAIT — Claude Per­driel, décrit partout comme un amoureux de la presse, est surtout un homme d’af­faires con­va­in­cu de ses idéaux de gauche pour lesquels il a bâti un empire d’in­flu­ence grâce à l’ar­gent des sani­broyeurs qu’il a inventé.

Laurence Haïm

PORTRAITS — Née le 14 novem­bre 1966 à Paris, Lau­rence Haïm est jour­nal­iste poli­tique à l’in­ter­na­tion­al. En 2017, elle devient pour quelques mois porte-parole de La République en Marche.

Samuel Gontier

Jour­nal­iste chez Téléra­ma, blogueur et désor­mais auteur, Samuel Gon­tier s’applique con­scien­cieuse­ment à dénich­er le “faschisme” (pronon­ci­a­tion a l’Italienne), l’Islamophobie et le racisme, SURTOUT là où ils ne sont pas.

David Perrotin

PORTRAIT — David Per­rotin a réus­si, en quelques années, à se forg­er une répu­ta­tion de mil­i­tant de gauche doté d’une carte de presse. Il est vrai que l’orientation de ses arti­cles est sans ambiguïté, tous les dis­cours et toutes les thé­ma­tiques tra­di­tion­nelle­ment asso­ciées à la droite étant sys­té­ma­tique­ment discrédités.