Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Fouks ne conseillera plus les ministres…

29 avril 2013

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Fouks ne conseillera plus les ministres…

Fouks ne conseillera plus les ministres…

Accueil | Veille médias | Fouks ne conseillera plus les ministres…

Fouks ne conseillera plus les ministres…

29 avril 2013

Suite à l’affaire Cahuzac, Stéphane Fouks, patron de Havas WorldWide (ex-Euro RSCG) a decidé de ne plus conseiller les ministres en exercice.

C’est sem­ble-t-il, suite aux pres­sions de Vin­cent Bol­loré, prési­dent du Con­seil d’administration d’Havas et son fils Yan­nick Bol­loré, vice-prési­dent du groupe, craig­nant pour l’image du groupe, que Fouks a pris cette décision.

Le con­seil rémunéré aux hommes poli­tiques était devenu la spé­ci­ficité de cette agence de com­mu­ni­ca­tion qui a accu­mulé les échecs spec­tac­u­laires dans ce domaine : Jospin en 2002, Dominique Strauss-Kahn dans l’affaire du Sof­i­tel, Jérôme Cahuzac enfin, qu’il aurait encour­agé dans le déni avec le suc­cès que l’on sait.

Stéphane Fouks évolue depuis trente ans dans la mou­vance rocar­di­enne du P.S. Il est un ami intime de Manuel Valls, qu’il assume con­seiller à titre gra­cieux, et du crim­i­no­logue Alain Bauer.

La con­seil­lère à la com­mu­ni­ca­tion de Cahuzac à Bercy était ain­si Mar­i­on Bougeard, anci­enne direc­trice asso­ciée de l’agence RSCG qui tra­vail­lait aupar­a­vant pour … Lil­iane Bet­ten­court au moment de l’affaire qui coû­ta son poste à Eric Woerth ! Jusqu’à l’élection prési­den­tielle, Mar­i­on Bougeard met­tait égale­ment ses tal­ents au ser­vice du ban­quier d’affaires Matthieu Pigasse, pro­prié­taire des Inrocks et copro­prié­taire du Monde (et ancien, lui aus­si, du cab­i­net de DSK). Le ban­quier a ain­si, selon le jour­nal­iste Lau­rent Mauduit, « ses entrées à tous les étages » à Bercy.

Un autre con­seiller strauss-kah­nien issu de l’agence Euro-RSCG, Gilles Finchel­stein, con­seillerait Pierre Moscovi­ci lui-même selon le jour­nal­iste. « La cour de récréa­tion du cap­i­tal­isme de con­nivence à la française est toute petite », écrit-il dans L’Etrange capit­u­la­tion (Jean-Claude Gawséwitch), un livre très instruc­tif pub­lié ces jours-ci qui traite notam­ment des con­flits d’intérêt dans la « république irréprochable » de François Hollande.

Crédit pho­to : WICon­fer­ences (cap­ture d’écran vidéo) via Youtube (DR)

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés