Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Fichiers d’adresses utilisés à fin électorale : Macron comme Cambridge Analytica

26 mai 2018

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | not_global | Fichiers d’adresses utilisés à fin électorale : Macron comme Cambridge Analytica

Fichiers d’adresses utilisés à fin électorale : Macron comme Cambridge Analytica

Accueil | not_global | Fichiers d’adresses utilisés à fin électorale : Macron comme Cambridge Analytica

Fichiers d’adresses utilisés à fin électorale : Macron comme Cambridge Analytica

26 mai 2018

L’utilisation par la société Cambridge Analytica de données personnelles récupérées via Facebook (avec le consentement de ce dernier, implicite ou explicite ?) a déjà été analysée ici. Mais la pratique d’achats de fichiers ciblés avait été largement utilisée par les campagnes Obama comme par la campagne Macron en 2017. La Lettre A du 21 mai 2018 a bien analysé le phénomène.

Un premier tour incertain

Les sondages de début de cam­pagne indi­quaient tous Marine Le Pen en tête et soit Fil­lon soit Macron en deux­ième posi­tion. Fil­lon a alors recours aux ser­vices d’Arthur Media Group (AMG) via sa fil­iale Optin Machine. Des adress­es obtenues auprès de fichiers de lecteurs du Figaro, L’Obs, La Croix, et… Météo France sont achetées et utilisées.

Du côté Macron on s’inquiète. Mal­gré les cam­pagnes autour de Péné­lope Fil­lon, leur can­di­dat n’est pas cer­tain de fig­ur­er au sec­ond tour, Fil­lon étant alors cer­tain d’être élu en cas de duel avec Marine Le Pen. L’équipe achète alors des fichiers de com­merçants et arti­sans à La Poste.

Self Contact rentre en jeu

L’incertitude demeure, il faut frap­per plus fort. La société Self Con­tact revendique un fichi­er qual­i­fié de 19 mil­lions d’adresses obtenues via les Pages Blanch­es et l’Insee. Après un test posi­tif sur Mar­seille, un bud­get de 240.000 euros est négo­cié. Il per­me­t­tra une opéra­tion de mar­ket­ing télé­phonique auprès d’un peu plus de six mil­lions de per­son­nes, employ­ant 5000 lignes téléphoniques.

Moral­ité : en péri­ode élec­torale tous ceux qui en ont les moyens louent des fichiers quelle que soit leur prove­nance. La nou­velle direc­tive RGPD (règle­ment général sur la pro­tec­tion des don­nées) pro­tègera par­tielle­ment le pub­lic sur l’utilisation de ces fichiers mais en cas de score sup­posé ser­ré, la ten­ta­tion d’utilisation mas­sive de vos don­nées per­son­nelles restera grande.

Crédit pho­to : Wiki­me­dia (cc)

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés