Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
La Croix, la course au numérique comme tout le monde

26 mars 2022

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | La Croix, la course au numérique comme tout le monde

La Croix, la course au numérique comme tout le monde

26 mars 2022

Temps de lecture : < 1 minute

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Nous avons besoin de 10.000 € pour boucler la fin de l’année. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €.

Le quotidien des catholiques « officiels », de l’Église tout aussi officielle, l’ami des langues exogènes, se porte plutôt bien, mais comme tout un chacun veut augmenter sa part numérique.

Objectif 100000 abonnés

Le groupe Bayard c’est aus­si Notre Temps ou Le Pèlerin, mais le titre le plus vis­i­ble c’est le quo­ti­di­en La Croix. Fort de ses 60.000 abon­nés papi­er (source Let­tre A) et de ses 25.000 abon­nés numériques, un vrai atout pour le quo­ti­di­en alors que les ventes en kiosque sont insignifi­antes. Le Prési­dent de Bayard Pas­cal Ruf­fe­nach veut dépass­er les cent mille abon­nés à l’été 2023 avec 50% d’abonnés numériques. Comme on peut sup­pos­er qu’il ne veut pas dimin­uer de manière sig­ni­fica­tive les abon­nés papi­er, c’est plutôt un objec­tif de 110/120.000 abon­nés qui est visé.

Les Augustins de l’Assomption

Le jour­nal est pos­sédé par une con­gré­ga­tion religieuse qui ne doit pas leur chercher trop de poux dans la ton­sure finan­cière. Le groupe avec 190M€ de chiffre d’affaires est béné­fi­ci­aire. Les assomp­tion­nistes sou­tien­dront donc le virage numérique  et ses investisse­ments avec trois édi­tions par jour, une cel­lule actu chaude, et un out­il de ges­tion de con­tenus (numérique et papi­er) iden­tique à celui de The Econ­o­mist ou du New York Times. Il est à crain­dre que la ligne poli­tique ne soit guère dif­férente des mod­èles anglo-sax­ons, jouant sur l’émotion, la facil­ité lar­moy­ante, les migrants qua­si objets de culte comme nous l’analysions dans les deux pre­miers numéros du sup­plé­ment heb­do­madaire en octo­bre 2019.

Voir aus­si : Un nou­v­el heb­do des bobos parisiens ? La Croix candidate

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés