L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
États-Unis : vers la fin de la neutralité du net ?

24 novembre 2017

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | not_global | États-Unis : vers la fin de la neutralité du net ?

États-Unis : vers la fin de la neutralité du net ?

24 novembre 2017

Temps de lecture : 2 minutes

C’est une bataille de géants qui se profile aux États-Unis entre les compagnies téléphoniques qui transmettent les données et ceux qui fournissent des données (Netflix), lesquelles permettent d’accéder à de nouvelles données (Google), ou de les diffuser (Facebook, Twitter), une bataille au nom de la liberté mais en réalité menée pour la captation de la valeur ajoutée sur la toile mondiale.

Modulation des prix

La Com­mis­sion Fédérale pour les com­mu­ni­ca­tions (FCC) dirigée par le répub­li­cain Ajit Pai veut sup­primer la neu­tral­ité du net, une neu­tral­ité déjà mise à mal par les atteintes à la lib­erté d’expression venant des GAFA. Jusqu’ici le pro­prié­taire du tuyau (en France via votre abon­nement télé­phonique, Orange, SFR ou autres) ne pou­vait mod­uler ses prix en fonc­tion de votre util­i­sa­tion plus ou moins intense d’internet ou en fonc­tion du site vis­ité. Un inter­naute téléchargeant des films con­som­mera plus de bande pas­sante que celui qui se con­tente d’envoyer des cour­riels sans images ni vidéos. La volon­té des ATT et autres Ver­i­zon est de pou­voir mod­uler leurs prix en fonc­tion de l’utilisation d’internet. Prix mod­ulés vis-à-vis des four­nisseurs de con­tenus comme vis-à-vis des clients abon­nés. Si Net­flix con­somme plus de bande pas­sante il pour­ra se voir deman­der une con­tri­bu­tion (via un mécan­isme non pré­cisé). Si Mis­ter Smith de Rochester ou Mon­sieur Dupont de Romoran­tin voit trois films par jour son abon­nement pour­ra être mod­ulé à la hausse.

Un risque de censure technologique

Mais il y a plus dans le pro­jet de Pai. L’accès à cer­tains sites pour­ra être ralen­ti, ou au con­traire facil­ité. On voit le risque de glisse­ment d’une mod­u­la­tion économique à une mod­u­la­tion idéologique. En d’autres ter­mes aux États-Unis un site comme celui de l’Observatoire du jour­nal­isme pour­rait se voir ostracisé (comme non poli­tique­ment cor­rect) en ralen­tis­sant son accès et un site poli­tique­ment cor­rect favorisé.

Les Google, Face­book et autres Net­flix s’opposent à cette dérégu­la­tion au nom de la « neu­tral­ité du net ». Une belle poli­tique de Tartuffe alors que Face­book veut fil­tr­er poli­tique­ment l’information et que YouTube (pro­priété Google) vient de sup­primer le compte du blogueur nation­al­iste bre­ton Boris Le Lay, réfugié au Japon, et au moment où Twit­ter veut pra­ti­quer une forme de cen­sure. Les Européens ayant ten­dance à suiv­re l’exemple améri­cain avec un temps de retard, l’évolution du dossier out­re-Atlan­tique mérite d’être suiv­ie de près.

Crédit pho­to : © OJIM via Enva­to Elements

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés