Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Elkabbach/Sarkozy : le pacte secret qui fait débat
Publié le 

20 septembre 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Elkabbach/Sarkozy : le pacte secret qui fait débat

Elkabbach/Sarkozy : le pacte secret qui fait débat

Dans son livre « Blessures », parut ces derniers jours, Paul Amar raconte son parcours… et en profite pour régler ses comptes.

Par­mi des anec­dotes croustil­lantes, l’an­cien présen­ta­teur du JT de France 2 (1992–1994) lance une bombe en affir­mant que Nico­las Sarkozy aurait, au début des années 90, passé un pacte secret avec Jean-Pierre Elk­a­b­bach.

Jour­nal­iste poli­tique, Elk­a­b­bach briguait alors la prési­dence de France Télévi­sions. Selon Paul Amar, il aurait pro­posé au min­istre du Bud­get de l’époque d’user de son influ­ence pour favoris­er Bal­ladur à la prési­den­tielle de 1995… en échange du poste de prési­dent de France Télé.

Bal­ladur échouera à la prési­den­tielle mais Elk­a­b­bach sera bien nom­mé en 1993. Sur France Info, Amar racon­te qu’alors qu’il inter­ro­geait Nico­las Sarkozy sur les raisons de la nom­i­na­tion d’Elk­a­b­bach à la place de Jean-Marie Cava­da, Sarkozy aurait répon­du : « Avec Elk­a­b­bach, on pou­vait s’en­ten­dre. » Avant d’a­jouter : « Elk­a­b­bach est venu me voir et m’a pro­posé la chose suiv­ante : ‘Fais-moi élire prési­dent de France Télévi­sions, je te fais élire Bal­ladur prési­dent’. »

Et pour appuy­er son pro­pos, Paul Amar insiste sur la par­tial­ité qu’il prête à son ancien patron. Écarté du jour­nal de 20h en 1994, le jour­nal­iste rap­pelle les cir­con­stances de la fameuse séquence dite des « gants de boxe » au cours de laque­lle il avait ouvert un débat opposant Bernard Tapie à Jean-Marie Le Pen en leur pro­posant des gants de boxe…

« Ce débat m’é­tait imposé. La rédac­tion n’avait pas été asso­ciée », a‑t-il tenu à pré­cis­er au micro de France Info. Suite au scan­dale que cela avait provo­qué, il avait alors présen­té sa démis­sion. Mais, assure-t-il, sa rédac­tion l’en avait dis­suadé. « Les jeunes con­frères me dis­aient : ‘On a besoin de toi pour la prési­den­tielle’ », a‑t-il rap­pelé.

Lors de son évic­tion, Jean-Pierre Elk­a­b­bach lui aurait lancé : « La rédac­tion te sou­tient mais je n’ac­cepte pas que tu dis­cutes sans cesse mes ordres. Tu dois démis­sion­ner. » Et d’a­jouter : « Com­ment, si tu restes au 20 Heures, vas-tu te com­porter vis-à-vis de Bal­ladur et de Chirac pen­dant la cam­pagne prési­den­tielle ? »

Invité sur le plateau de « C à vous » sur France 5, Jean-Pierre Elk­a­b­bach a qual­i­fié de « délire men­songer » les accu­sa­tions portées par Paul Amar. « Pour savoir si ce délire men­songer est vrai, ce n’est pas à moi qu’il faut pos­er la ques­tion mais à Nico­las Sarkozy », a‑t-il tout d’abord expliqué.

« Je décou­vre dans ce livre que Paul Amar entrete­nait des rela­tions priv­ilégiées avec Nico­las Sarkozy, qui lui fai­sait des con­fi­dences. Ils avaient des liens de prox­im­ité », a‑t-il égale­ment répon­du, comme pour ren­dre la mon­naie de sa pièce à son con­frère.

Et con­cer­nant Bal­ladur, l’an­i­ma­teur d’Eu­rope 1 de s’ex­clamer : « Comme si j’avais le pou­voir de faire élire Édouard Bal­ladur ! » Et d’a­jouter : « Et Bal­ladur n’a pas été élu, c’est bien la pre­mière fois que je manque à ma parole… »

En guise de con­clu­sion, Elk­a­b­bach lâchait en fix­ant la caméra : « Paul, l’ai­greur est tou­jours mau­vaise con­seil­lère. »

Voir notre portrait de Paul Amar

Pho­to : © Revu et Cor­rigé, France 5

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision