Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Échec des expulsions des clandestins maghrébins : le point de vue sans tabou d’Algérie patriotique (1/2)

4 janvier 2022

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | Échec des expulsions des clandestins maghrébins : le point de vue sans tabou d’Algérie patriotique (1/2)

Échec des expulsions des clandestins maghrébins : le point de vue sans tabou d’Algérie patriotique (1/2)

4 janvier 2022

Le gouvernement français a le plus grand mal à renvoyer dans leurs pays les clandestins maghrébins présents en France. Plusieurs médias y ont consacré des articles en 2021. Mais aucun n’a abordé le sujet de façon aussi décomplexée que le site d’information Algérie patriotique (algeriepatriotique.com). Par contraste, cette franchise d’un média algérien en dit long sur les non-dits des médias français en matière d’immigration clandestine.

L’immigration clandestine issue du Maghreb en France « à un niveau très élevé »

Le directeur général de l’Office français de l’immigration et de l’intégration con­fi­ait au micro de Sud Radio le 10 juin 2021 son inquié­tude con­cer­nant l’immigration clan­des­tine : « Les déplace­ments ont beau­coup repris depuis le 1er jan­vi­er, c’est ce qui préoc­cupe le gou­verne­ment, (…) Les pre­mières nation­al­ités qui débar­quent en Espagne(…) ce sont des d’abord des Maghrébins, et en par­ti­c­uli­er des Algériens. À par­tir de la Tunisie et de la Libye, en Ital­ie, ce sont d‘abord des Tunisiens. Depuis début jan­vi­er, l’augmentation est très élevée ».

Les migrants maghrébins qui arrivent en Espagne con­tin­u­ent très sou­vent leur périple vers le nord. Comme nous l’apprend CNews le 3 novem­bre, « des mil­liers de clan­des­tins algériens tra­versent l’Es­pagne pour gag­n­er la France ». Cette sit­u­a­tion aboutit à la présence de clan­des­tins de plus en plus en nom­breux en France, par­ti­c­ulière­ment des Maghrébins. Leur nom­bre est ain­si estimé entre 600 000 et 700 000 par le min­istre de l’intérieur.

« Reconduire effectivement tous les étrangers faisant l’objet d’une OQTF »

En octo­bre 2017, peu après l’assassinat de deux jeunes femmes par un Tunisien en sit­u­a­tion irrégulière en gare Saint-Charles à Mar­seille, le prési­dent de la République fix­ait comme objec­tif de sys­té­ma­tis­er l’éloignement des clan­des­tins présents sur le ter­ri­toire, nous annonçait notam­ment Libéra­tion à l’époque. Le quin­quen­nat d’Emmanuel Macron a été une longue suite de déc­la­ra­tions grandil­o­quentes sans lende­main. Celle con­cer­nant les éloigne­ments des étrangers en sit­u­a­tion irrégulière en est une nou­velle illustration.

La com­mis­saire européenne chargée des affaires intérieures, Ylva Johans­son, citée notam­ment par Pub­lic Sénat, soulig­nait fin 2020 de façon pudique que la France « pou­vait faire mieux » en matière de réal­i­sa­tion des Oblig­a­tions de Quit­ter le Ter­ri­toire Français pronon­cées à l’encontre des étrangers en sit­u­a­tion irrégulière. Il est vrai que les autorités français­es se dis­tinguent dans ce domaine, comme dans d’autres, par leur extrême lax­isme : alors que près de 30% des per­son­nes qui reçoivent une déci­sion admin­is­tra­tive indi­quant qu’ils doivent retourn­er dans leur pays d’origine le font volon­taire­ment ou de façon for­cée dans l’Union européenne, le taux de retour effec­tif était en 2020 en France proche de 14%.

Et comme le souligne un arti­cle du site Polémia sur le sujet, le nom­bre des expul­sions effec­tives s’est écroulé en 2021.

Les chiffres catastrophiques des expulsions des clandestins maghrébins

Fin sep­tem­bre 2021, le min­istère de l’intérieur com­mu­ni­quait à l’AFP les chiffres des procé­dures d’expulsions enclenchées par les autorités depuis le début de l’année. Ils sont non seule­ment mau­vais, ils sont cat­a­strophiques. Le quo­ti­di­en région­al La Voix du nord les présente dans son édi­tion du 28 septembre.

On y apprend que le nom­bre de « retours for­cés exé­cutés» pour l’Algérie a bais­sé de 94% entre 2021 et 2020. « Seuls 22 Algériens ont été ren­voyés entre jan­vi­er et juil­let, con­tre 385 sur la même péri­ode de 2020 et 1 677 en 2019. En 2021, le taux d’éloignement, soit le ratio entre le nom­bre de per­son­nes sous OQTF et le nom­bre de per­son­nes effec­tive­ment expul­sées, est tombé à 0,3%, con­tre 18% en 2019 ».

Et le nom­bre d’expulsions effec­tives de Maro­cains et de Tunisiens en sit­u­a­tion irrégulière sont à peine moins catastrophiques.

Lire la suite : Échec des expul­sions des clan­des­tins maghrébins : le point de vue sans tabou d’Algérie patri­o­tique (2/2)

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés