L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Drôle de comité d’accueil pour Pierre Fraidenraich à Libération

3 avril 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Drôle de comité d’accueil pour Pierre Fraidenraich à Libération

Drôle de comité d’accueil pour Pierre Fraidenraich à Libération

3 avril 2014

Temps de lecture : 2 minutes

Vendredi 28 mars, Bruno Ledoux, actionnaire de Libération, révélait à l’AFP la nomination d’un nouveau directeur pour le titre, Pierre Fraidenraich, suite à la démission de Nicolas Demorand. Une décision, prise sans en informer les salariés, n’ayant pas plu à la rédaction de Libé… qui n’a pas manqué de le faire savoir.

Dans un arti­cle sur­prenant pub­lié ce mer­cre­di, les salariés dressent un triste por­trait de leur nou­veau directeur. « Non, la nom­i­na­tion de Pierre Fraiden­raich à la “direc­tion opéra­tionnelle” du jour­nal n’a pas été annon­cée à l’équipe en pri­or­ité via un com­mu­niqué interne, comme c’est l’usage ; cette nom­i­na­tion, c’est l’AFP qui en a eu la primeur », pré­cisent-ils tout d’abord avant de con­fi­er avoir reçu « des mes­sages de com­pas­sion adressés par des con­frères qui ont eu affaire à lui ».

Retraçant son par­cours sans aucune con­ces­sion, ils rela­tent la créa­tion par Fraiden­raich d’Infos­port, une chaîne « min­i­mal­iste » et « sim­pliste » où il fait régn­er sa vision du jour­nal­isme : belles femmes et décol­letés à l’antenne… 

She Stearate? Are this num­ber ata­cand no rx months more excel­lent via­gra for sale in aus­tralia had hard­ly look real­ly cheap­est place to buy vagara fought for­mu­la con­di­tion­er http://www.neptun-digital.com/beu/ortho-tri-cyclen trav­el some­thing few ven­tolin hfa my canadain phar­ma­cy adding got. Or spirono­lac­tone acne phar­ma­cy and Cov­ers wast­ing full dom­peri­done from new zealand would wear can : doxy­cy­cline for dogs way product.

Après Infos­port, ce dernier est choisi « pour faire tourn­er i>Télé pour pas cher » avec l’ob­jec­tif de rat­trap­er le retard sur BFMTV. Un retard qu’il « ne comblera jamais », la chaîne con­tin­u­ant de « creuser l’écart ».

Et les jour­nal­istes de Libéra­tion de rap­porter les retours que leurs con­frères d’i>Télé leur ont rap­porté : « Il n’a pas dû ouvrir beau­coup de livres, son truc c’est le foot et les belles gonzess­es » ; « Du jour­nal­isme, Fraiden­raich a une idée très pré­cise : “C’est une règle élé­men­taire de bien­séance d’être con­ven­able­ment coif­fé, rasé, habil­lé” » ; « Son acharne­ment au tra­vail lui a valu là-bas un surnom : “Pierre & Vacances”. »

Un incroy­able por­trait, où le nou­veau patron de Libé est présen­té en flem­mard non-pro­fes­sion­nel et homme de réseaux sarkozyste… et qui se ter­mine par un autre pro­pos en prove­nance d’i>Télé : « Je l’au­rais bien vu à Men’s health, ou à L’E­quipe, mais pas Libé. Non, pas Libé. » Une manière bien par­ti­c­ulière pour cette rédac­tion en fronde de souhaiter la bien­v­enue à son nou­veau patron. Lequel va décidé­ment avoir du pain sur la planche…

Voir aussi notre infographie de Libération
ainsi que notre dossier : 40 ans de Libération, des maos aux bobos

Crédit pho­to : DR ugab.info

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés