Accueil | Actualités | Médias | Libération a un nouveau directeur
Pub­lié le 1 avril 2014 | Éti­quettes : ,

Libération a un nouveau directeur

Le poste était vacant depuis la démission de Nicolas Demorand, en février dernier. Pierre Fraidenraich vient d'être nommé directeur opérationnel de Libération par les actionnaires.

Cet ancien d'i>Télé, passé par France 3, avait été présenté aux salariés le mois dernier comme étant un « vrai professionnel ». Pierre Fraidenraich, 48 ans, a fait ses débuts comme reporter sur la Cinq avant de rejoindre France 3 comme chef des reportages de « Soir 3 ». Il a ensuite présenté le « 12/13 » puis, en 1998, il a fondé Infosport. En 2004, il a pris la direction de la chaîne d'information sportive avant de devenir, quatre ans plus tard, directeur général d'i>Télé, autre filiale du groupe Canal+. En 2012, il est remplacé par Cécilia Ragueneau et devient directeur des acquisitions du sport de Canal +.

« Je suis totalement ravi de ce poste », a-t-il déclaré à l'AFP. Et celui-ci d'entamer son speech d'arrivée : « Libération est un grand journal, qui a un avenir, et doit s'inscrire dans un écosystème média digital global. Le journal est au cœur du projet mais nous devons passer de ‘Libé' à ‘Planète Libé', avec une gamme de contenu dédiés à sa communauté pour relever le défi de sa profitabilité. »

Pour Bruno Ledoux, président du Conseil de surveillance, « Pierre Fraidenraich a un profil de journaliste mais aussi un profil entrepreneurial, car il a dirigé plusieurs entreprises, ce qui n'était pas le cas de Nicolas Demorand. Et il a redressé iTélé, qui était déficitaire ».

Quant aux journalistes de Libération, ces derniers n'étaient pas au courant de cette nomination et ne l'ont apprise qu'une fois celle-ci effective…

Voir notre infographie de Libération ainsi que notre dossier : 40 ans de Libération, des maos aux bobos

Crédit photo : DR ugab.info

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This