Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Libération a un nouveau directeur

1 avril 2014

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Libération a un nouveau directeur

Libération a un nouveau directeur

Le poste était vacant depuis la démission de Nicolas Demorand, en février dernier. Pierre Fraidenraich vient d’être nommé directeur opérationnel de Libération par les actionnaires.

Cet ancien d’i>Télé, passé par France 3, avait été présen­té aux salariés le mois dernier comme étant un « vrai pro­fes­sion­nel ». Pierre Fraiden­raich, 48 ans, a fait ses débuts comme reporter sur la Cinq avant de rejoin­dre France 3 comme chef des reportages de « Soir 3 ». Il a ensuite présen­té le « 12/13 » puis, en 1998, il a fondé Infos­port. En 2004, il a pris la direc­tion de la chaîne d’in­for­ma­tion sportive avant de devenir, qua­tre ans plus tard, directeur général d’i>Télé, autre fil­iale du groupe Canal+. En 2012, il est rem­placé par Cécil­ia Rague­neau et devient directeur des acqui­si­tions du sport de Canal +.

« Je suis totale­ment ravi de ce poste », a‑t-il déclaré à l’AFP. Et celui-ci d’en­tamer son speech d’ar­rivée : « Libéra­tion est un grand jour­nal, qui a un avenir, et doit s’in­scrire dans un écosys­tème média dig­i­tal glob­al. Le jour­nal est au cœur du pro­jet mais nous devons pass­er de ‘Libé’ à ‘Planète Libé’, avec une gamme de con­tenu dédiés à sa com­mu­nauté pour relever le défi de sa prof­itabil­ité. »

Pour Bruno Ledoux, prési­dent du Con­seil de sur­veil­lance, « Pierre Fraiden­raich a un pro­fil de jour­nal­iste mais aus­si un pro­fil entre­pre­neur­ial, car il a dirigé plusieurs entre­pris­es, ce qui n’é­tait pas le cas de Nico­las Demor­and. Et il a redressé iTélé, qui était défici­taire ».

Quant aux jour­nal­istes de Libéra­tion, ces derniers n’é­taient pas au courant de cette nom­i­na­tion et ne l’ont apprise qu’une fois celle-ci effec­tive…

Voir notre infographie de Libération ainsi que notre dossier : 40 ans de Libération, des maos aux bobos

Crédit pho­to : DR ugab.info

Sur le même sujet

Related Posts

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Paul Amar

PORTRAIT — Paul Amar est né le 11 jan­vi­er 1950 à Con­stan­tine (Algérie) de Charles (agent de la SNCF) et Julie Ghenas­sia. La famille sera rap­a­triée en 1961 et s’installera dans la région lyon­naise.