Accueil | Actualités | Médias | Double nationalité : Le Point retire un sondage sous la pression
Pub­lié le 1 juillet 2014 | Éti­quettes :

Double nationalité : Le Point retire un sondage sous la pression

Suite à la qualification de l'équipe d'Algérie pour les phases finales de la Coupe du monde 2014, de nombreux débordements de supporters algériens ont été à déplorer dans plusieurs villes de France.

En écho avec cet état de fait, Marine Le Pen a remis au goût du jour la question de la double nationalité dans le débat public. L'occasion pour lepoint.fr de lancer lui aussi un débat sur cette question en proposant sur son site un sondage qui vise exclusivement les Franco-algériens.

À la question « Faut-il supprimer aux Français d’origine algérienne leur double nationalité ? », les internautes ont largement plébiscité le « Oui » à hauteur de 81 % ! Devant le tollé déclenché sur les réseaux sociaux, Le Point, dépassé par les événements, s'est empressé de retirer le sondage de son site. Le directeur de l’hebdomadaire, Étienne Gernelle, a estimé, lundi 30 juin, que ce sondage était « lamentable et consternant » et qu’il avait « donc évidemment été retiré », sans plus de précision. Mais est-ce la question ou la réponse qui a tant choqué ?

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This