[Dossier] Les chaines de télévision les plus influentes en Russie

Télécharger en PDF

[Rediffusions estivales 2017 – article publié initialement le 25/03/2017]

L’Ojim a déjà présenté à ses lecteurs les principaux quotidiens nationaux russes.  Comme dans notre étude précédente, nous utiliserons la statistique de popularité des médias proposée par Медиалогия (Medialoguia), qui mesure les médias nationaux.

D’après Medialoguia, les chaines nationales les plus populaires en Russie sont : Россия 24 (Rossiya 24), Первый канал (Pervyi kanal), НТВ (NTV), РЕН ТВ (REN TV), RT (Russia Today). Pour leur évaluation Medialoguia propose une échelle qui va de 0 à 10 000. Si les quotidiens russes pouvaient présenter un paysage relativement contrasté entre favorables ou hostiles à l’État, les principales chaines nationales (nous n’analysons pas ici les innombrables chaines régionales) sont dans la dépendance directe ou indirecte de l’État russe.

Россия 24 (Rossiya 24)

Cette chaine appartient entièrement à l’État et est considérée comme un média officiel. Si l’émission phare est le journal d’actualités, sa programmation est aussi variée que celle de toutes les autres chaines populaires russes. Depuis qu’en 2006 VGTRK (Compagnie d’État pan-russe de télévision et de radiodiffusion) s’est entendu avec Vladimir Poutine pour lancer une chaine étatique d’information et d’actualité, Rossiya 24 est connue pour employer les meilleurs journalistes en Russie et aussi les plus populaires. Ce professionnalisme a rapidement gagné la fidélité du public et l’a fait devancer, –pour la première fois, – la chaine Pervyi kanal. Aujourd’hui, Rossiya 24 est la chaine russe la plus influente avec un indice de citation de 8 920.

Первый канал (Pervyi kanal)

Cette chaine occupe la deuxième place dans la statistique de Medialoguia. Son indice de citation est 5 226. Pervyi kanal a debuté en 1995 en devenant l’héritier de la compagnie de la radio-télévision soviétique appelée, après 1991, Ostankino. Aujourd’hui, la chaîne appartient à l’Etat à 51 %. Les autres actions sont détenues, depuis 1994, par des investisseurs privés dont 25 % à l’homme d’affaires Youri Kovaltchouk dont la fortune personnelle a été évaluée par le magazine Forbes à 1,5 milliard de dollars. Kovaltchouk est un ami proche du Président Vladimir Poutine, ayant soutenu ce dernier dans ses démarches relatives à la crise de Crimée. Le Ministère des finances des États-Unis le soupçonne d’être le « trésorier personnel » du chef d’État russe. Les 24 % restants appartiennent à Roman Abramovitch, oligarque russe dont la fortune est estimée à  9,2 milliards de dollars et qui lui aussi entretient des relations cordiales avec le Président de la Russie. Pervyi kanal et Rossia 24 sont les deux chaînes nationales dites d’État.

НТВ (NTV)

La chaîne NTV, crée en 1993, occupe à ce jour la troisième place avec un indice de citation de 4 096. Son actionnaire, depuis 2001, est Gazprom-Media, le plus grand holding de medias russes. Sans être directement étatique NTV est la propriété d’un groupe d’Etat.

REN TV

REN TV existe depuis 1991 et fait partie des cinq premières chaînes nationales de télévision. Son indice de citation est 3 615. Avant 2007, la chaîne était indépendante et se trouvait hors du contrôle du Kremlin. L’orientation de REN TV a été modifiée avec son changement de propriétaires. Aujourd’hui la chaine appartient pratiquement à 100 % à Youri Kovaltchouk. Rappelons que cet entrepreneur russe, ami de Vladimir Poutine, possède, entre autres, 25 % des actions de la chaîne Pervyi kanal et 100 % des Izvestia, deuxième journal le plus influent en Russie.

RT (Russia Today)

RT est une chaîne russe de télévision d’information internationale lancée en 2005. Accessible 24 heures sur 24 dans plus d’une centaine de pays dans le monde, RT diffuse de l’information sur la Russie, donne une vision alternative des événements mondiaux et se concentre sur les actualités que les medias main stream passent sous silence. La chaine est multilingue (anglais, arabe, espagnol) Depuis peu la chaîne existe également en français (Meduza, 18 décembre, 2015). Mais c’est en anglais qu’elle est la plus connue et la plus regardée (RT revendique 700 millions de spectateurs dans le monde entier). Les médias occidentaux lui reprochent souvent son absence d’objectivité et un parti pris quant à l’examen des relations entre la Russie et l’Occident. RT est entièrement financée par l’Etat. En 2016 son budget était de 13,7 milliards de roubles, soit environ 230 millions de dollars.