Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Deux français remportent le prix Albert Londres

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

14 mai 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Deux français remportent le prix Albert Londres

Deux français remportent le prix Albert Londres

Temps de lecture : 2 minutes

La plus prestigieuse récompense du journalisme francophone, le prix Albert Londres, a été décernée, pour son édition 2013, à deux journalistes français : Doan Bui et Roméo Langlois.

Doan Bui, jour­nal­iste au Nou­v­el Obser­va­teur, a été récom­pen­sée à l’écrit pour son reportage sur les « fan­tômes du fleuve », paru dans le numéro du 10 mai 2012. L’article traite des immi­grants clan­des­tins qui ten­tent de tra­vers­er le fleuve Evros (faisant fron­tière entre la Turquie et la Grèce) pour gag­n­er l’espace Schen­gen en y lais­sant par­fois leur vie. « Bien­tôt, le rec­tan­gle devien­dra clô­ture : 12,5 kilo­mètres de longueur, 3 mètres de hau­teur, des caméras partout, pour repouss­er les clan­des­tins. Ain­si en a décidé le gou­verne­ment grec. Un mur pour bar­ri­cad­er l’Europe. Mais peut-on empêch­er la pluie de tomber ? » y écrit notam­ment l’auteur.

Roméo Lan­glois, jour­nal­iste à France 24, a pour sa part été primé pour le reportage vidéo « À balles réelles » où l’on suit une opéra­tion antidrogue de l’armée colom­bi­enne. À l’issue de cette opéra­tion, qui avait tourné au fias­co, le jour­nal­iste avait été cap­turé par les FARC et avait passé 33 jours en captivité.

Cette 80ème édi­tion, présidée par la jour­nal­iste du Monde Annick Cojean, s’est tenue pour la pre­mière fois à Montréal.