Accueil | Actualités | Médias | Deux français remportent le prix Albert Londres

Deux français remportent le prix Albert Londres

La plus prestigieuse récompense du journalisme francophone, le prix Albert Londres, a été décernée, pour son édition 2013, à deux journalistes français : Doan Bui et Roméo Langlois.

Doan Bui, journaliste au Nouvel Observateur, a été récompensée à l’écrit pour son reportage sur les « fantômes du fleuve », paru dans le numéro du 10 mai 2012. L’article traite des immigrants clandestins qui tentent de traverser le fleuve Evros (faisant frontière entre la Turquie et la Grèce) pour gagner l’espace Schengen en y laissant parfois leur vie. « Bientôt, le rectangle deviendra clôture : 12,5 kilomètres de longueur, 3 mètres de hauteur, des caméras partout, pour repousser les clandestins. Ainsi en a décidé le gouvernement grec. Un mur pour barricader l’Europe. Mais peut-on empêcher la pluie de tomber ? » y écrit notamment l’auteur.

Roméo Langlois, journaliste à France 24, a pour sa part été primé pour le reportage vidéo « À balles réelles » où l’on suit une opération antidrogue de l’armée colombienne. À l’issue de cette opération, qui avait tourné au fiasco, le journaliste avait été capturé par les FARC et avait passé 33 jours en captivité.

Cette 80ème édition, présidée par la journaliste du Monde Annick Cojean, s’est tenue pour la première fois à Montréal.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This